24/04/2009

Jean-Pierre Detremmerie s'interroge sur l'avenir de l'Excelsior

xl

Sous le titre de " La saga Excel ", Laurent Vanduille, collaborateur au journal Nord Eclair s'est entretenu avec Jean-Pierre Detremmerie dans le quotidien local de ce jour.

On y apprend que Jean-Perrre Detremmerie s'interroge sur la manière dont le nouvel emprunt a été accordé en moins d'une heure alors qu'en 2006, le ministre Philippe Courard réclamait un maximum de garanties... et Jean-Pierre Detremmerie d'embrayer par je me demande bien ce que pensent les employés des entreprises mouscronnoises actuellement dans la tourmente.


L'ancien bourgmestre et ex-président de l'IEG avoue qu'il aime toujours ce club et qu'il serait toujours prêt à l'aider en précisant qu'il a déjà des partenaires susceptibles de relancer l'école des jeunes si la licence n'est pas accordée...


Il avoue avoir suivi les derniers événements par curiosté et pour voir comment on allait continuer à manipuler l'opinion et les fidèles supporters.

Il termine l'entretien en lançant une nouvelle flèche vers Philippe Dufermont : Il y a quelques années, on avait reproché à l'ancien président de l'Excel d'être un homme politique incapable de gérer un club. Je suis donc très étonné d'avoir vu un homme d'affaires aussi avisé que celui qui a tenu ce type de déclaration s'être trompé de compte pour effectuer un virement, puis s'être fait rouler par une offre mirobolante de reprise...

VERCRUYSSE Dominique - Conseiller communal - Ambition 2000 - A.D.M

23:21 Écrit par Vercruysse Dominique - Mouscron - Ambition2000 - A.D.M dans Affaire Detremmerie - Sarma - Excelsior et le reste :) | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook |

28/03/2009

Dossier Sarma : Je jure de dire la vérité, toute la vérité, rien que la vérité...

Où en est-t-on avec le dossier du Sarma ?

Lors du conseil communal de lundi dernier, la ville décidait de confier le dossier " Sarma " à un avocat Bruxellois, et ce, pour récupérer l'argent du Sarma qui a attéri sur le compte de... l'Excelsior... le club cher à Philippe Dufermont... Le coût de cette opération : 20.000 € pour récupérer les 670.000 €...

Philippe Dufermont ne désire cependant pas trop s'épancher sur cet épineux dossier mais " espère simplement que le bon climat de dialogue instauré ces dernières semaines avec la Ville pourra entraîner de futures négociations plus sereines au niveau du Sarma. " ( Le Courrier )

De son côté, le secrétaire communal, Christian Delaere, se montre assez ferme et déclare qu'il sera assez difficile de négocier dans ce dossier, et pour ne pas aller en justice, ... soit M. dufermont " passe à l'acte " et achète le Sarma... ou il renonce tout simplement à l'achat du Sarma. Le secrétaire communal ne met pas de gants et déclare " En clair, soit nous récupérons l'argent, soit le bien immobilier. Si aucune solution rapide n'est trouvée, nous irons jusqu'à la vente forcée devant la justice " ( Le Courrier )

Dossier à suivre de très très près..., car le jeu  semble quand même d'une simplicité éloquente...!!!

VERCRUYSSE Dominique - Conseiller communal - Ambition 2000 - A.D.M

17:42 Écrit par Vercruysse Dominique - Mouscron - Ambition2000 - A.D.M dans Affaire Detremmerie - Sarma - Excelsior et le reste :) | Lien permanent | Commentaires (1) |  Facebook |

Damien YZERBYT refait surface...

Les listes Cdh pour les prochaines élections ont été divulgées et on constate que le bourgmestre Alfred Gadenne vient apporter son soutien à Damien YZERBYT, l'échevin des travaux...

Depuis quelques heures, l'Excelsior a trouvé de l'argent...

Tous ces élements ont-il fait ressortir le député Cdh Mouscronnois du silence dans lequel il était plongé depuis l' " affaire Detremmerie " ? Hormis quelques apparitions assez furtives, l'Echevin des travaux s'était fait assez discret...

Alors que Philippe DUFERMONT souhaiterait un geste de la ville et ou de l'IEG concernant la dette de 4 millions d'€ de l'Excelsior, Damien YZERBYT remet les point sur les i dans Le Courrier de ce jour " Disons d'abord qu'il n'est pas question de l'annuler. Je pense que M Dufermont a bien compris les limites d'intervention des pouvoirs publics et que la Ville, le voudrait-elle encore, n'a pas les mains libres. "

Notre Député-Echevin botte cependant en touche et envoie la balle vers l'IEG concernant cette dette en précisant " J'ajouterai encore que les interlocuteurs seraient les membres du conseil d'administration de l'intercommunale, où tous les partis politiques sont représentés. " ( Le Courrier )

Par contre, pas un mot concernant l'argent du Sarma... alors que là, il est variment concerné comme Echevin des finances de la ville de Mouscron...

Une amnésie soudaine, volontaire ou simple oubli. D'aucuns chuchottent que le Sarma pourrait être mis dans la corbeille de la mariée avec de grandes facilités de payement...

VERCRUYSSE Dominique - Conseiller communal - Ambition 2000 - A.D.M

17:18 Écrit par Vercruysse Dominique - Mouscron - Ambition2000 - A.D.M dans Affaire Detremmerie - Sarma - Excelsior et le reste :) | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook |

25/03/2009

Jean-Pierre Detremmerie seul contre tous ?

L'ancien bourgmestre et ancien président de l'IEG, Jean-Pierre DETREMMERIE dérange, c'est le moins qu'on puisse dire...

Lors du dernier conseil communal, ses questions ( 20.000 € de frais d'avocat pour récupérer l'argent du Sarma, ... ) ont certainement des buts bien précis et c'est certainement avec beaucoup de soin qu'il épluche ensuite le PV de la réunion du conseil... 

Sa principale cible... Michel Franceus, l'échevin de la culture...

Ainsi, il n'hésite pas à demander au bourgmestre ce qu'il en est de la future (et probable) fusion entre l'IEG et IDETA... en se référant sans aucun doute à un article que le Nord-Eclair a consacré en date du 9 mars 2006 à l'occasion de son apéro, où celui-ci déclare " A ce titre, la Virgule pourrait être considérée comme un laboratoire pour la future intercommunale regroupant IEG et Ideta. "

VERCRUYSSE Dominique

Plus d'infos sur La Dernière-Heure

09:44 Écrit par Vercruysse Dominique - Mouscron - Ambition2000 - A.D.M dans Affaire Detremmerie - Sarma - Excelsior et le reste :) | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook |

24/03/2009

Jean-Pierre Detremmerie se rebiffe

"J'irai jusqu'à la Cour européenne", a-t-il déclaré lundi


Exclu du cdH de Mouscron, remplacé à la présidence de l'IEG, l'ancien bourgmestre Jean-Pierre Detremmerie a entrepris plusieurs actions devant la justice afin de retrouver ses droits et son honneur.

Ancien homme fort de Mouscron, Jean-Pierre Detremmerie a tenu lundi une conférence de presse à Mouscron afin de faire le point sur les trois recours qu'il a introduits devant la justice à la suite de son exclusion du cdH de Mouscron et par voie de conséquence à la présidence de l'intercommunale d'études et de gestion de la région mouscronnoise (IEG).

L'ancien bourgmestre de Mouscron a été déchu des fonctions que lui avait confiées le parti humaniste de Mouscron dans le cadre de l'affaire "Sarma". Le fruit de la vente de ce bâtiment était allé dans les caisses du club de football Royal Excelsior de Mouscron et non dans celles de la Ville de Mouscron.

A ce jour, Jean-Pierre Detremmerie a lancé trois recours: un devant le Conseil d'Etat, un second auprès du ministre de la Région wallonne M. Courard et le dernier en référé devant le tribunal de première instance de Tournai.

"Comme mes avocats s'y attendaient, le recours en extrême urgence devant le Conseil d'Etat a été déclaré non fondé. Il était opportun de porter l'attention sur les irrégularités et notre désaccord avec la décision du conseil communal de Mouscron du 21 février dernier. Pour le Conseil d'Etat, la délibération du conseil communal n'a qu'une portée recognitive et n'est dès lors pas de nature à me faire grief", a expliqué Jean-Pierre Detremmerie.

Selon l'intéressé, il faut donc préalablement casser la décision d'exclusion du groupe cdH du conseil communal pour que la délibération du conseil communal du 21 février 2009 soit appréciée.

"Ensuite, existera la possibilité de poursuivre la procédure devant le Conseil d'Etat", commente le plaignant. La seconde procédure est un recours près de M. Courard, ministre des Affaires intérieures et de la Fonction publique.

"Il s'agit des irrégularités commises dans les décisions du conseil communal du 21 février. Il n'y a pas eu de vote individuel, ni de vote secret dans la mesure où l'on parle d'une personne. J'ai été exclu de façon punitive, puis remplacé, ce qui est irrégulier. Enfin, une procédure en référé a été introduite devant le président du tribunal de première instance de Tournai contre les 15 membres signataires de mon exclusion du cdH de Mouscron.

C'est une action menée contre tous les membres du groupe cdH, agissant en groupe ou individuellement. La Ville de Mouscron est également citée en intervention pour que l'ordonnance d'intervenir lui soit opposable. Cette action est basée sur la violation des principes de l'impartialité, du contradictoire puisque je n'ai pas été entendu, et de l'atteinte à mon image et à mon honneur",
explique Jean-Pierre Detremmerie.

Les plaidoiries (d'une durée probable de 3 heures) devant le tribunal civil de Tournai auront lieu le 29 avril à 10 heures.

Info : La Dernière Heure en ligne du 24 mars 2009

01:31 Écrit par Vercruysse Dominique - Mouscron - Ambition2000 - A.D.M dans Affaire Detremmerie - Sarma - Excelsior et le reste :) | Lien permanent | Commentaires (1) |  Facebook |

19/03/2009

Philippe Dufermont a investi à fonds perdus...

pauwels_Vercruysse 

pauwels_Vercruysse2

07:04 Écrit par Vercruysse Dominique - Mouscron - Ambition2000 - A.D.M dans Affaire Detremmerie - Sarma - Excelsior et le reste :) | Lien permanent | Commentaires (1) |  Facebook |

17/03/2009

Maître VANDAELE ne comprend pas...

EDWARD VAN DAELE : « Je ne comprends pas une telle détérioration »

Or, durant cette période, Philippe Dufermont y est allé de sa poche de 4 millions, il y a eu les 3 millions de Demba, 2 millions des droits télé, 2 millions d'IEG, le sponsoring de Frinvest : comment est-ce possible qu'avec de telles recettes, bien supérieures à celles sur lesquelles j'ai pu compter durant ma présidence, la situation financière se soit à ce point dégradée ?

L'explosion de la masse salariale est souvent évoquée en guise d'explication.Le budget 2005-2006 avait été ramené à 7 millions, en réduisant la voilure ; il est ensuite reparti à la hausse pour atteindre 12 millions et il semble exact que la masse salariale y soit pour beaucoup. Mais cela me paraît quand même énorme. De toute façon, il appartient à la mission de base du liquidateur, le cas échéant, de vérifier si des « glissements » suspect ont pu provoquer la mise en péril du club. Mais cela ne relèverait sans doute pas d'une sinécure.

Qui seraient les principales victimes d'une mise en liquidation ?Tout le monde ! Le personnel évidemment, mais aussi les fournisseurs qui n'ont pratiquement aucune chance de récupérer leurs billes ; sans oublier la Ville qui va hériter d'installations, d'un stade à entretenir et faire vivre. Il faudra faire preuve d'une fameuse imagination. Et je n'évoque même pas les retombées indirectes de cette véritable catastrophe.

Un repreneur potentiel aurait-il intérêt à attendre la mise en liquidation avant de se manifester ?Aucun intérêt !

06:51 Écrit par Vercruysse Dominique - Mouscron - Ambition2000 - A.D.M dans Affaire Detremmerie - Sarma - Excelsior et le reste :) | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook |

16/03/2009

Excelsior : le scénario du pire selon l'ancien président

Ci-dessous, un article en ligne du journal Le Courrier de ce 16 mars à 19.20. Je l'ai agrémenté par un dessin de mon ami Pad'R.

Edward Van Daele ne se fait plus guère d'illusion sur l'issue de l'Assemblée générale extraordinaire de ce mardi (18h) : la mise en liquidation volontaire devrait intervenir avec ses très lourdes conséquences.

Ancien président de l'Excelsior, désormais « simple » membre de l'assemblée générale de l'ASBL Royal Excelsior Mouscron, Edward Van Daele est l'homme tout indiqué pour nous éclairer sur le contexte exact et les enjeux précis de l'Assemblée Générale extraordinaire qui se tiendra ce mardi, à 18 h, au Canonnier.

Son expérience à la tête du club (durant dix-huit mois, de mai 2005 à novembre 2006) mais aussi et surtout son expertise d'avocat dans le droit des affaires et du sport, le place en position de spectateur privilégié des événements du moment.

Quelques extraits de son interview :

- « Il est hélas plus que probable que l'AG devra se prononcer dans le sens de la mise en liquidation volontaire ».

- « Pour pouvoir terminer le championnat, il faudrait que l'Excel soit en mesure d'équilibrer ses recettes et ses dépenses lors des prochaines semaines. Sachant que les caisses sont vides, je ne vois pas très bien comment ce serait possible ».

- « Les principales victimes ? tout le monde ! Le personnel, évidemment, mais aussi les fournisseurs qui n'ont pratiquement aucune chance de récupérer leurs billes ; sans oublier la ville qui va hériter d'installations, d'un stade à entretenir et faire vivre ».

padr-bashung

23:58 Écrit par Vercruysse Dominique - Mouscron - Ambition2000 - A.D.M dans Affaire Detremmerie - Sarma - Excelsior et le reste :) | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook |

13/03/2009

Gérard Rivière offusqué par l'attitude du Cdh à l'encontre de Jean-Pierre Detremmerie

« On l'éjecte car il ne plaît plus ! »

Gérard Rivière est offusqué de l'attitude du cdH dans le dossier « Detrem'». À ce titre, il conseille et explique la pléiade de procédures en cours.

Gérard Rivière, ce sont cinquante années de Barreau et une verve passionnée. Officiellement, il n'intervient pas dans le dossier « Detrem'». Par contre, son avis tranché sur ce dossier qui l'offusque au plus haut point, l'entraîne à donner quelques conseils au président déchu de l'IEG.

« Le recours en suspension introduit, en extrême urgence, devant le Conseil d'État ne nous donnera sans doute pas grande satisfaction. Par contre, nous devions le faire pour montrer que nous n'étions pas d'accord avec la décision du Conseil communal. » Mercredi, le Conseil d'État s'est déjà réuni à ce sujet. À présent, on attend son arrêt définitif, même si, dans le clan Detremmerie, l'espoir n'est pas grand. « L'avis de l'auditeur dans ce dossier n'est pas favorable quant à la recevabilité du recours. Le Conseil communal a simplement acté une décision prise par le groupe cdH local d'exclure M. Detremmerie. L'auditeur estime donc qu'il serait difficile, voire impossible, d'annuler une décision du Conseil communal qui n'était pas de son ressort, mais qui fait suite à une décision d'un groupe politique local. Au Conseil d'État, c'est l'acte administratif qui est attaqué. Ici, la délibération du Conseil communal semble tout à fait régulière (contrairement à celle des conseillers cdH), le Conseil d'État ne peut donc rien faire. Il risque donc de "donner tort à M. Detremmerie" et se déclarer incompétent. Par contre, une lacune apparaît clairement dans le rapport de l'auditeur. Il ne parle pas du tout de l'atteinte à l'honneur et à la dignité de M. Detremmerie, alors que c'est une motivation première de l'introduction de ce recours. L'arrêt du Conseil d'État ne devrait pas tarder à tomber. On verra s'il statue sur ce problème ou s'il l'ignore. En fonction du texte et de la façon dont il est motivé, nous verrons s'il est utile d'aller en recours contre cet arrêt du Conseil d'État. »

L'autre procédure, où les choses vont, semble-t-il, plutôt se jouer, est la procédure en référé auprès du tribunal de Tournai (droit civil et non plus administratif). « Habituellement, c'est le président du tribunal de première instance qui statue. Ici, M. Desmecht devra sans doute se dessaisir du dossier car il connaît relativement bien M. Detremmerie. Ce dernier a été son professeur de langues au Collège à Enghien. Si c'est le cas, c'est Mme Kevers qui devrait reprendre le dossier. L'audience est prévue pour le 29 avril. Le tribunal statuera alors pour voir si les droits subjectifs de M. Detremmerie ont été méconnus ou pas et sur l'apparence de régularité d'un acte. Cela ne sera que plus tard que le juge étudiera le fond du dossier. »

Info : Audrey RONLEZ - Le Courrier - www.actu24.be - Publié le 13 mars à 10 H

12:54 Écrit par Vercruysse Dominique - Mouscron - Ambition2000 - A.D.M dans Affaire Detremmerie - Sarma - Excelsior et le reste :) | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook |

Mâitre Rivière défend Detremmerie...

« Le cdH agit à l'encontre de ses valeurs »

Gérard Rivière trouve l'attitude du cdH « immorale, malhonnête et antidémocratique. » Selon lui, le cdH, dans ce dossier, va à l'encontre de ses valeurs humanistes. « Si M. Detremmerie avait été inculpé ou si on pouvait lui reprocher quelque faute que ce soit, nous n'aurions pas discuté. Ici, c'est la présomption de culpabilité qui prévaut. On s'attaque à quelqu'un que la justice ne poursuit pas. Si Mouscron existe, c'est grâce à Jean-Pierre Detremmerie. Dans cette affaire, Alfred Gadenne aurait dû dire que ce type de règlements de compte, il n'en voulait pas chez lui. Il aurait dû faire preuve de plus de classe et de dignité. Jean-Pierre Detremmerie est éjecté simplement parce qu'il ne plaît plus. C'est dégoûtant ! Il fallait le flanquer à la porte pour parvenir à engloutir l'IEG, intercommunale prospère. Ideta est en train de parvenir à ses fins. L'IEG n'est pas socialiste, une fois mangée par Ideta, les socialistes auront réussi leur pari... »

Info : www.actu24.be - Le Courrier - Publié le 13 mars 2009 à 06.00

07:29 Écrit par Vercruysse Dominique - Mouscron - Ambition2000 - A.D.M dans Affaire Detremmerie - Sarma - Excelsior et le reste :) | Lien permanent | Commentaires (1) |  Facebook |

Detremmerie ne rendra pas les armes...

detrem

07:20 Écrit par Vercruysse Dominique - Mouscron - Ambition2000 - A.D.M dans Affaire Detremmerie - Sarma - Excelsior et le reste :) | Lien permanent | Commentaires (1) |  Facebook |

12/03/2009

Detremmerie croit en l'avenir de Futuro et pense à... Manchester United ?

« Relever le défi du Futurosport me plairait »

Un «trou» de 8 à 10 millions? Quelle voie de sortie? Quel avenir pour les équipes d'âge? «Detrem» constate, juge, propose.

1. Combien? 

Je suis vraiment étonné par une telle détérioration de la situation financière du club. Je pense que l'évolution de la masse salariale pose un réel problème. Une étude montrerait que depuis 2005, cette part des salaires a augmenté de 65%; d'autres sources parlent même d'un doublement!
Si tel est le cas, cela dénote clairement d'erreurs de gestion. Sans oublier que durant la même période, des transferts comme ceux de Tomou, de Demba ou de Custovic ont rapporté de jolies sommes.
Gérer un club de foot n'est absolument pas la même chose que diriger une entreprise. C'est un autre métier, plus complexe dans lequel le relationnel joue un rôle très important. Relationnel vis-à-vis des pouvoirs publics, des sponsors et des supporters.
De plus, l'Excel se présentait comme un montage très délicat qui demandait à être étudié et abordé dans le respect de toute une série d'interlocuteurs. Croire que l'on sait tout, mieux que tout le monde, n'est pas la bonne tactique dans un contexte pareil.

2. Comment?

Je n'ai plus beaucoup d'espoir, même si j'aimerais y croire. Je pense que la crise économique en général et la déroute du secteur bancaire en particulier, rendent la situation quasi désespérée. C'est beaucoup, beaucoup, plus difficile encore qu'il y a 2 ou 3 ans. Même le foot anglais est occupé à plonger.
Je crains que les responsables du club ne soient obligés de choisir entre deux voies de sortie qui, l'une comme l'autre, feront des dégâts.
Soit le club repart, par exemple au niveau de la division 3, et continue à honorer ses dettes, ce qui serait tout à son honneur mais qui continuerait à le «plomber» d'un fardeau financier important.
Soit c'est la faillite, avec un redémarrage sur des bases plus saines, mais alors les grands victimes seraient les partenaires commerciaux qui ne retrouveraient jamais leurs billes. Ceci serait profondément injuste à l'égard de personnes qui ont fonctionné, parfois depuis des années, en misant tout sur la confiance réciproque.

3. Qui?

L'Excel a toujours été un moyen, pour moi, d'assurer un rôle social, de formation, d'accompagnement des jeunes. Face aux difficultés récurrentes de l'Excel, nous avons séparé, voici quelques années, le Futurosport du club lui-même, afin de permettre au premier de vivre une certaine autonomie.
La disparition de l'Excel rendrait les choses plus difficiles, mais je suis persuadé que l'école des jeunes peut continuer à vivre et même à bien vivre.
La voie, selon moi, serait celle d'un partenariat avec un grand club européen. Imaginez que nous puissions nous appuyer sur un club de la renommée du LOSC ou d'un club anglais; que dix de nos meilleurs jeunes aient l'occasion, une fois l'an, de passer un mois dans ce club-partenaire afin de jauger de leur talent réel.
Le Futuro conserverait de cette façon sa force d'attrait, celle d'une porte ouverte vers un «grand», tout en y trouvant une forme de financement.
J'avoue que relever un défi de cette nature ne serait pas pour me déplaire.

Info : www.actu24.be - Le Courrier - Mius à jour le 12 mars 2009 à 13.26 

Detremmerie a dit... Morceaux choisis...

–"L'histoire du crédit-pont demandé au pouvoir communal n'était qu'un simulacre pour faire illusion aux yeux des supporters. Il était évident pour tous que les délais imposés par la tutelle et le Crac rendaient la démarche sans objet".
– "La plupart des décisions prises concernant l'Excel l'ont été à l'unanimité de la majorité politique. Dire aujourd'hui, comme certains le font, qu'ils ne se souviennent plus, qu'ils n'ont rien vu, rien entendu, c'est vraiment très facile".
– "Comment expliquez-vous qu'en juin 2005, un an après mon départ, sous la présidence d'Eward Vandaele, la dette ait été épongée pour l'obtention de la licence et qu'aujourd'hui, on se retrouve devant un tel déficit?"
– "Dufermont? Je n'y ai jamais vraiment cru mais peut-être tout simplement parce que je ne le connaissais pas bien. J'ai simplement su, par après, que son papa s'était occupé d'une Maison de jeunes à Mouscron."
– "J'entends parfois dire que de toute façon, en cas de disparition, les joueurs s'en sortiront toujours bien. C'est peut-être vrai pour une petite moitié du noyau, pour les plus réputés ou les plus talentueux. Mais croire ou dire qu'aucun ne se retrouvera au chômage est totalement faux".
– "La création d'un grand club en Wallonie picarde? Nous n'avons même pas été capables de décider la fusion entre les clubs de Mouscron et de Dottignies à une certaine époque, ni même avec Estaimpuis, alors pensez avec Tournai ou Péruwelz... Rien que le fait de discuter où évoluera l'équipe-fanion, prendrait des années.

Admettons encore si les pouvoirs publics avaient de l'argent pour construire une grande infrastructure, près de voies de communications centrales, qui permettrait de tout centraliser; un peu à l'image de ce qui s'est fait à Genk avec l'argent des mines. Mais ici, même si l'argent était disponible, je ne suis pas sûr qu'on l'affecterait à un tel projet".

Info : Le Courrier - www.actu24.be - Mis à jour le 12 mars 2009 à 13.32 

13:46 Écrit par Vercruysse Dominique - Mouscron - Ambition2000 - A.D.M dans Affaire Detremmerie - Sarma - Excelsior et le reste :) | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook |

Jean-Pierre Detremmerie regrette sa " maîtresse "...

Jean-Pierre Detremmerie ne croit plus en l'Excel

Un seul sujet à l'ordre du jour de notre rencontre avec l'ex-bourgmestre  : l'Excelsior Mouscron, «  son  » Excelsior, celui qu'il considère comme une chance de l'Histoire.

Ceux qui le croient abattu peuvent se rassurer ou oublier leurs illusions  ! Ceux qui l'espèrent définitivement sur la touche peuvent se préparer à revoir leur stratégie. Ceux qui le pensent affecté par les événements sont plus proches de la réalité car il ne cache pas que la situation actuelle l'attriste sincèrement.

«  C'est plus difficile pour les miens que pour moi, car en ce qui me concerne je reste sur le terrain et aussi longtemps que l'on est au jeu, on est porté par la volonté de se battre  », nous déclare Jean-Pierre Detremmerie, en préambule à une rencontre à son domicile. Il est vrai que depuis un certain vendredi 20 février et un conseil communal qu'il n'est pas prêt d'oublier, l'ex-bourgmestre n'a plus, comme lieu de travail, que la table du salon de son domicile de la chaussée d'Aelbeke.

5 ans avant, pas possible
5 ans après, plus possible

Défenseurs comme opposants de l'ex-président s'accordent au moins sur un point  : l'Excel ne serait pas ce qu'il est sans Jean-Pierre Detremmerie et réciproquement. À l'heure où le club vit peut-être ses derniers moments d'indépendance pleine et assumée dans l'élite du football belge, le regard de «  Detrem  » est celui d'un père qui se penche sur un enfant de 40 ans qu'un accident de la route aurait grièvement blessé.

«  L'ascension au sommet de l'Excel, c'est d'abord une formidable opportunité  : cinq ans avant, nous n'y serions pas arrivés  ; cinq ans après, nous n'y serions plus arrivés  », situe d'abord notre interlocuteur, «  En 1996, la concurrence la plus proche en division 1 venait du Club de Bruges ou de Gand. Plus de Courtrai ou de Zulte, pas de Roulers, Renaix, Tournai, Mons ou La Louvière. Autrement dit, notre zone de rayonnement était beaucoup plus vaste, à la fois pour séduire les spectateurs mais aussi et surtout pour obtenir le soutien de sponsors. Comparez avec la situation actuelle.

Ces circonstances exceptionnelles m'ont permis d'attirer des industriels flamands, de faire en sorte qu'ils s'impliquent dans la vie sportive et associative mouscronnoise. Car je ne voulais pas que l'histoire de la période textile se répète, avec des patrons français qui investissent à Mouscron, mais ne se sentent nullement concernés par le quotidien des habitants de la région. Et cela a remarquablement marché  ».

Jusqu'à ce que la belle mécanique se grippe...

Info - Jean-Pierre DE ROUCK : www.actu24.be - Le Courrier - Mis à jour le 12 mars 2009 à 10.57

13:07 Écrit par Vercruysse Dominique - Mouscron - Ambition2000 - A.D.M dans Affaire Detremmerie - Sarma - Excelsior et le reste :) | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook |

Conseil d'État incompétent pour le recours de Detremmerie

La requête en annulation introduite par Jean-Pierre Detremmerie devant le Conseil d'État contre la Ville de Mouscron a été examinée ce mercredi matin.

« Le Conseil d'État estime qu'il n'est pas compétent dans ce dossier », a expliqué le président déchu de l'IEG.

« L'affaire est donc renvoyée devant le tribunal civil. Le dossier sera introduit dès ce mercredi en référé. Je ne sais pas encore quand il sera examiné. »

Info : www.actu24.be - Le Courrier  - Publié le 12 mars 2009 à 06:00

08:03 Écrit par Vercruysse Dominique - Mouscron - Ambition2000 - A.D.M dans Affaire Detremmerie - Sarma - Excelsior et le reste :) | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook |

Jean-Pierre Detremmerie : L'excelsior était sa raison de vivre :)

JEAN-PIERRE DETREMMERIE : « Gérer un club comme l'Excel, c'est de la folie »

« L'Excel a beaucoup apporté à Mouscron en terme d'image et de notoriété, mais à quel prix » : cette réflexion revient fréquemment dans les discussions, comment y répondez-vous ?Je suis prêt à démontrer que pour 1€ donné par les pouvoirs publics, 3€ sont venus d'investisseurs privés qui, sans l'Excel, ne seraient jamais arrivés Mouscron ! Mon rêve, et je ne l'ai jamais caché, est que le club ait été capable de vivre sans aide publique. La privation complète n'a cependant jamais été possible. Il a donc fallu composer avec une sorte de financement mixte.

Je vais vous donner un exemple de la force d'attraction de l'Excel. À un moment donné, j'ai demandé à La Poste une subvention de 2 500€ pour une manifestation d'ordre culturelle. Cela a été refusé. Mais La Poste a sponsorisé l'Excel en division 1 pour 100 millions, sans problème ! Ce qui n'empêche que, même lors de ses années fastes, l'Excel clôturait chaque exercice en déficit. C'est exact et je reconnais que la gestion de ce club était et reste une folie, quelque chose d'inhumain qui détruit les personnes qui relèvent un tel défi. Lorsque j'ai cédé la présidence à Edward Vandaele, c'est parce que ma santé me l'imposait : je ne dormais plus, j'étais épuisé. J'ai mis 3 ans à m'en remettre.N'aurait-il pas alors fallu réduire la voilure, en revenir à un positionnement plus réaliste, par exemple en division 2 ?Personne ne le voulait, nous étions portés par l'engouement lié au club, par les résultats. Année après année, nous sommes donc parvenus à « gommer » les 2 à 2,5 millions de déficit par des « coups », des transferts exceptionnels comme ceux de Vanderhaegen, de Jestrovic, des Zewlakow.

Nous avons réussi des « coups », nous en avons raté d'autres, comme les Mpenza pour lesquels le Standard nous a floués ; j'estime que nous avons perdu 500 millions dans cette affaire. Même pour les Zewlakow, si je n'avais pas écouté Broos qui me poussait à demander 300 millions à Bruges (Antoine Van Hove souhaitait acquérir les deux frères), et si j'avais placé la barre moins haut, le Club ne se serait pas découragé et nous aurions fait une bien meilleure affaire. Ces « ratés » nous ont mis en difficulté.

Vous reconnaissez donc que la situation a toujours été précaire, tributaire d'éléments aléatoires, exceptionnels ?N'oubliez pas que l'Excel n'est pas une question de raison mais aussi et surtout de passion.

Et cette passion était partagée par beaucoup, donc cela amenait à se surpasser.

Info : Le Courrier - www.actu24.be -

08:00 Écrit par Vercruysse Dominique - Mouscron - Ambition2000 - A.D.M dans Affaire Detremmerie - Sarma - Excelsior et le reste :) | Lien permanent | Commentaires (1) |  Facebook |

11/03/2009

Jean-Pierre Detremmerie attaque

Les élus CDH assignés en justice

Mouscron. Deux actions sont lancées simultanément par l'ex-maïeur : une en référé et une autre devant le Conseil d'Etat.

Ce mercredi, le Conseil d'Etat examinera la procédure d'urgence introduite par Jean-Pierre Detremmerie contre son exclusion du groupe CDH local. « C'est sur base de cette exclusion que les élus CDH m'ont retiré mes mandats au sein des intercommunales », explique Jean-Pierre Detremmerie.

Si la décision du Conseil d'Etat est favorable à l'ex-maïeur, ce dernier pourrait de facto récupérer ses mandats. La procédure vise donc la Ville, mais également les nouveaux administrateurs et délégués de l'IEG élus suite au départ de Jean-Pierre Detremmerie à savoir Anne Cloet, la nouvelle présidente, l'échevin Michel Franceus et Philippe Verzele, tous trois CDH.

Jean-Pierre Detremmerie part confiant : « Suite à une interpellation sur le sujet, le ministre Courard a confirmé qu'un groupe politique local n'avait pas le droit d'exclure un de ses membres. » Car c'est là que le bât blesse : si le CDH national a soutenu les élus locaux, il n'a pas exclu Jean-Pierre Detremmerie au grand dam du bourgmestre actuel, Alfred Gadenne (CDH).

« Il est temps que les instances nationales sifflent la fin de la récréation, scande le bourgmestre. Il ne s'agit pas ici d'une querelle de personnes, mais bien de la décision de l'ensemble d'un groupe à l'encontre d'un de ses membres. La confiance n'est plus là et je demande au CDH national d'exclure définitivement M. Detremmerie. »

Mais ce dernier ne lâchera pas le morceau aussi facilement. A côté de la procédure devant le Conseil d'Etat, il a également introduit une action en référé devant le tribunal de grande instance de Tournai à l'encontre des 17 élus CDH (16 conseillers communaux et un conseiller provincial) qui ont décidé de lui retirer ses mandats.

« Il y va ici de mon honneur, celui de ma famille et de ma Ville, argumente Jean-Pierre Detremmerie. On m'accuse d'une faute administrative et d'avoir permis de verser de l'argent public à une ASBL, ce qui est complètement faux. »

L'audience en référé devait également avoir lieu ce mercredi, mais elle a été reportée en raison de la procédure devant le Conseil d'Etat. Alfred Gadenne, confiant, maintient le cap : « Au prochain conseil communal, nous demanderons à nouveau son exclusion du groupe CDH local. » La hache de guerre est loin d'être enterrée.

Info : Le Soir en ligne SANDRA DURIEUX mercredi 11 mars 2009, 08:42

20:36 Écrit par Vercruysse Dominique - Mouscron - Ambition2000 - A.D.M dans Affaire Detremmerie - Sarma - Excelsior et le reste :) | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook |

Jean-Pierre Detremmerie va de l'avant !

Mouscron: Detrem’ contre-attaque

Chose promise chose due: Jean-Pierre Detremmerie a introduit trois recours contre son exclusion de la liste cdH et, partant, la perte de ses mandats dérivés: au Conseil d'État, en référé au tribunal de Première instance et auprès du ministre Courard.

C'est ce mercredi matin que l'avocat de la Ville de Mouscron se présentera au Conseil d'État, où une requête en suspension en extrême urgence a été introduite le 2 mars par les conseils de M. Detremmerie. La Ville y est assignée suite à la décision du conseil communal du 20 février qui, en l'excluant de la liste cdH, l'a démis de ses mandats politiques. L'ancien bourgmestre, qui estime que son exclusion est illégale, met donc également en cause la nomination d'Ann Cloet à la présidence de l'IEG et celles de Michel Franceus et Philippe Verzele aux postes d'administrateurs et représentants de la Ville à l'IEG et Simogel.

Le Conseil d'État statue sur la forme. S'il estime que la procédure n'a pas été respectée (délais, rédaction du point en question), il peut casser la décision du conseil communal. “ Auquel cas, nous la revoterons lors du prochain conseil communal, le 23 mars ”, affirme Alfred Gadenne. “ C'est d'ailleurs déjà à l'ordre du jour ” au cas où.

Parallèlement, les élus cdH sont assignés à comparaître au tribunal de Première instance de Tournai, cette fois pour le recours introduit en référé pour les mêmes raisons: il s'agit des 16 élus cdH (14 étaient présents le soir du 20/02 mais Mathieu Loicq et Charlotte Tratsaert étaient absents et excusés) mais aussi de Benoît Verzele, conseiller provincial “ qui a assisté à nos réunions internes comme conseiller technique puisqu'il est juriste, mais n'a pas voté quoi que ce soit ”, s'étonne Alfred Gadenne.

L'action a été intentée le 6 mars; la convocation est arrivée vendredi passé par exploit d'huissier à chaque personne concernée (soit 841,55€ de frais d'huissier à chaque fois!, à charge du perdant...). Le plaignant Detremmerie, estimant son honneur sali, demande 1.000 € d'astreinte par jour et par personne! La Ville est également assignée. Son représentant a demandé le report. Enfin, un recours a été introduit auprès du ministre Courard.

Info : Elisabeth Jamart - Nord Eclair en ligne - publié le 10/03/2003 à 22h03

09:11 Écrit par Vercruysse Dominique - Mouscron - Ambition2000 - A.D.M dans Affaire Detremmerie - Sarma - Excelsior et le reste :) | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook |

10/03/2009

Jean-Pierre Detremmerie : Il l'avait annoncé... Il l'a fait !

Detremmerie assigne les élus cdH en justice

En plus d'assigner la Ville devant le Conseil d'État, Jean-Pierre Detremmerie attaque aussi tous les conseillers cdH. Début des hostilités dès ce mercredi.

Jean-Pierre Detremmerie l'avait affirmé haut et fort, il utiliserait tous les recours possibles pour laver son honneur bafoué, selon lui, dans « l'affaire Sarma » et plus largement par la décision du Conseil communal de lui enlever tous ses mandats dérivés.

La Ville de Mouscron a à peine retrouvé un calme tout à fait relatif que déjà la machine judiciaire se met en branle à la demande du président déchu de l'IEG. « Deux dossiers, d'une cinquantaine de pages chacun, ont été introduits au Conseil d'État la semaine dernière », développe l'ancien bourgmestre. « L'un concerne la décision du Conseil communal de me retirer mes mandats dérivés. Comme je l'ai déjà signalé via une réponse du ministre Courard à Carlo Di Antonio, un groupe politique local n'a pas le droit d'exclure un de ses membres. »

Dans le second volet, ce sont un à un, tous les mandataires cdH qui sont visés. « Les quinze signataires cdH de mon exclusion devront répondre devant le Conseil d'État d'un simulacre de démocratie. En effet, mon exclusion était déjà décidée et signée avant que je n'ai été entendu. »

Les principales compétences du Conseil d'État sont de suspendre et annuler des actes administratifs (actes individuels et règlements) contraires aux règles de droit en vigueur. Il se prononce sur les contentieux objectifs de légalité. En clair, cela signifie que Jean-Pierre Detremmerie n'attaque pas personnellement chaque conseiller, mais la décision qu'ils ont prise à l'unanimité.

L'urgence invoquée

Jean-Pierre Detremmerie a introduit ces deux procédures en urgence. Le volet à l'encontre du Conseil communal sera d'ailleurs déjà examiné dès ce mercredi par le Conseil d'État.

L'avocat de la ville de Mouscron a été mandaté pour se charger de ce dossier. « Jean-Pierre Detremmerie demande le recours en annulation de la décision du Conseil communal », explique Christian Delaere, secrétaire communal. Si le Conseil d'État lui donne raison, Ann Cloet, Philippe Verzele et Michel Franceus seront privés de leurs mandats respectifs d'administrateur et de délégués aux assemblées générales de l'IEG. Malgré cela, le secrétaire communal ne voit pas pourquoi on en arriverait là.« Je pense que le Conseil d'État va devoir se déclarer incompétent. Car derrière cette démarche, Jean-Pierre Detremmerie espère récupérer ses mandats. Il invoque toujours la réponse du ministre Courard, mais ici, le cadre n'est pas le même. Il n'a pas été exclu du cdH.

C'est le Conseil communal qui a proposé Jean-Pierre Detremmerie comme administrateur à l'IEG, présenté par sa liste politique. C'est aux membres de cette liste d'assumer leur choix et s'ils pensent que la personne proposée n'est plus capable de remplir son rôle et que la confiance est rompue, ils ont le droit de proposer un remplaçant... C'est un véritable jeu démocratique qui s'est mis en place et il a joué contre Jean-Pierre Detremmerie. »

Info : Audrey RONLEZ - www.actu24.be  - Le Courrier -

09:58 Écrit par Vercruysse Dominique - Mouscron - Ambition2000 - A.D.M dans Affaire Detremmerie - Sarma - Excelsior et le reste :) | Lien permanent | Commentaires (1) |  Facebook |

05/03/2009

Où est l'avenir de l'Excelsior de Mouscron

En ce début de soirée, tous les projecteurs sont encore une fois braqués sur Mouscron... et plus précisément sur l'Hôtel de Ville où l'avenir de l'Excelsior se décide... Une page de l'histoire du club de football local pourrait même définitivement se tourner...

Chiffres à l'appui, les responsables de l'Excelsior de Mouscron sont actuellement occupés de présenter leurs arguments, pour sauver le club, devant les responsables communaux...

Reste à se demander si TOUT sera dévoilé et si ces chiffres rejoindront ceux que M. Jean-Pierre DETREMMERIE m'a dévoilés pendant que cette réunion se déroulait à l'Hôtel de Ville.

Il ne semblait nullement tracassé de ne pas avoir été invité à cette réunion, mais plutôt évité, tout comme moi d'ailleurs...

Loin d'être abattu par tout ce qu'il lui arrive actuellement, l'ancien bourgmestre et ancien président de l'I.E.G semble encore avoir pas mal de projets dans ses tiroirs, mais aussi, quelques comptes à régler...

HVNBerc

18:56 Écrit par Vercruysse Dominique - Mouscron - Ambition2000 - A.D.M dans Affaire Detremmerie - Sarma - Excelsior et le reste :) | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook |

Philippe saint Jean reste positif même si l'Excelsior n'est plus en D 1

Cliquez sur la vidéo pour découvrir les propos de Philippe Saint Jean

futuro

18:44 Écrit par Vercruysse Dominique - Mouscron - Ambition2000 - A.D.M dans Affaire Detremmerie - Sarma - Excelsior et le reste :) | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook |

Pauwels propose un repreneur

Stéphane Pauwels, le chroniqueur de la RTBF, propose un repreneur pour l’Excelsior. C’est la seule solution pour sauver le club qui a besoin de bien plus que les 2 millions d’euros que la Ville de Mouscron tente de lui trouver sous forme d’un crédit-pont

Le REM a de nombreuses créances auprès de fournisseurs ”, explique Stéphane Pauwels. “ Les clubs français ne sont pas intéressés par une collaboration avec Mouscron. En janvier prochain, Mouscron commencera à rembourser un autre emprunt de 2 millions d’euros à l’IEG. N’oublions pas la masse salariale, l’absence de sponsors et d’autres cadavres qui traînent. Ce n’est pas deux millions qu’il faut pour stabiliser l’Excel mais 6!

Alors, le Mouscronnois propose “ un Belge, originaire de la région de Mouscron. Quelqu’un de très sérieux, qui jusqu’ici ne s’intéressait pas au milieu du foot. Il est prêt à mettre 2 millions d’euros, mais il aimerait alors avoir son mot à dire dans le club. Or, je pense que Philippe Dufermont ne le voudrait pas, et voudrait au contraire garder la mainmise. Je propose que ce repreneur soit écouté par la Ville, qu’il investisse 2 millions sans demander la licence et qu’alors le club reparte en D3 sur des bases saines.

Info : Nord-Eclair en ligne publié le 05/03/2009 à 11h10

11:35 Écrit par Vercruysse Dominique - Mouscron - Ambition2000 - A.D.M dans Affaire Detremmerie - Sarma - Excelsior et le reste :) | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook |

La saga de l'Excelsior continue :)

Excel : encore trop d'interrogations

La réunion des partis de la majorité n'a débouché sur aucune décision. Nouvelle réunion ce jeudi, avec les dirigeants du club et l'opposition.

Le Collège de la ville de Mouscron, c'est-à-dire le bourgmestre et les échevins, en compagnie des chefs de groupe des partis de la majorité (cdH-PS) se réunissaient, ce mercredi en fin d'après-midi, afin de tenter de prendre position sur le « dossier de l'Excelsior ».

La question était claire : la ville de Mouscron accorde-t-elle sa garantie à un crédit-pont de 2 millions d'euros que le club contracterait afin de pouvoir faire face à des obligations financières immédiates ?

Il était sans doute illusoire de croire qu'une décision ferme et définitive allait émerger de cette réunion, tant il est que vrai que si la volonté de chacun est de soutenir au maximum le club de foot-phrare de la ville, il est tout aussi vrai que ce « dossier » est d'une grande complexité et lourd d'enjeux.

Après un peu moins de deux heures de discussion, les participants se sont donc quitté en... se donnant rendez-vous à ce jeudi, en compagnie des responsables de club (président et comptable).

« 50-50 »

« Il y a trop d'interrogations, trop de questions qui attendent encore des reponses de divers interlocuteurs, que ce soit les dirigeants de l'Excelsior ou des autorités de tutelle », confie Annick Saudoyer à la sortie de la réunion. Et la chef de file du groupe socialiste de préciser : « Les avis apparaissent vraiment partagés, 50-50, quant au fait de nous engager par une nouvelle garantie au club. Deux millions d'euros, ce n'est pas rien et nous ne souhaitons absolument pas que les citoyens mouscronnois soient de nouveau obligés de passer à la caisse. Nous avons donc listé une série de questions, souvent très pratiques, qui seront de nouveau passées en revue ce jeudi afin de nous permettre d'y voir plus clair ».

Lorsqu'on lui fait remarquer que le temps presse, Annick Saudoyer se veut très ferme : « Ce n'est pas nous qui nous sommes mis le couteau sous la gorge avec un tel timing. Et cela ne justifie en tout cas pas de prendre une décision à n'importe quel prix ».

Quelles échéances : vendredi ou le 31 mars ?

Un sentiment général de grande incertitude pleinement confirmé par Damien Yzerbyt (cdH) : « Veut-on assurer la survie de l'Excel ? Tous les participants à la réunion sont unanimes pour répondre : oui. Mais à quel prix ? Là évidemment, cela devient beaucoup moins évident. De surcroit, à la question de savoir si la garantie d'un crédit-pont de 2 millions sera suffisante pour assurer la pérennité, les interrogations se posent également. Bref, nous ne sommes pas en mesure de prendre une décision en l'état actuel de nos informations ».

L'échevin cdH émet la même expectative à propos des échéances à tenir : « Quelles sont exactement ces échéances : vendredi ou le 31 mars ? et avec quelles implications, par exemple pour les administrateurs, si une décision ne tombe pas en cette fin de semaine ? Quoi qu'il en soit, ce dossier est d'une telle complexité, notamment en raison du nombre d'intervenants qu'il implique, et d'une telle sensibilité aux yeux des Mouscronnois, qu'il demande du temps et une maîtrise de ses tenants et aboutissants aussi complète que possible.»

Une nouvelle réunion se tiendra donc ce jeudi (24 heures avant l'A.G.), en présence des mêmes participants, qui devraient être rejoints par des responsables de l'Excelsior et, le cas échéant, par des représentants des partis de l'opposition (MR et Écolo). Il nous revient en effet que le bourgmestre conviera ces derniers à s'associer à ces discussions, afin qu'eux également disposent d'un maximum d'éléments pour toute prise de position. La mobilisation générale est lancée et les heures sont comptées...

Info : Jean-Pierre DE ROUCK - Le Courrier - www.actu24.be -

11:26 Écrit par Vercruysse Dominique - Mouscron - Ambition2000 - A.D.M dans Affaire Detremmerie - Sarma - Excelsior et le reste :) | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook |

Excelsior : trop d'interrogations persistent

La réunion des partis de la majorité n'a débouché sur aucune décision. Nouvelle réunion ce jeudi, avec les dirigeants du club. Les représentants de l'opposition sont aussi conviés.

Le Collège de la ville de Mouscron, c'est-à-dire le bourgmestre et les échevins, en compagnie des chefs de groupe des partis de la majorité (cdH-PS) se réunissaient, ce mercredi en fin d'après-midi, afin de tenter de prendre position sur le « dossier de l'Excelsior ». La question était claire : la ville de Mouscron accorde-t-elle sa garantie à un crédit-pont de 2 millions d'euros que le club contracterait afin de pouvoir faire face à des obligations financières immédiates ?

Il était sans doute illusoire de croire qu'une décision ferme et définitive allait émerger de cette réunion, tant il est que vrai que si la volonté de chacun est de soutenir au maximum le club de foot-phrare de la ville, il est tout aussi vrai que ce « dossier » est d'une grande complexité et lourd d'enjeux.

Après un peu moins de deux heures de discussion, les participants se sont donc quittés en... se donnant rendez-vous à ce jeudi, en compagnie des responsables de club (président et comptable).

Info : Le Courrier - www.actu24.be -

09:30 Écrit par Vercruysse Dominique - Mouscron - Ambition2000 - A.D.M dans Affaire Detremmerie - Sarma - Excelsior et le reste :) | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook |

Excelsior de Mouscron : Du rififi dans la majorité Cdh - PS ?

Sauver l’Excelsior ? Demain soir ou jamais !

Alors que ce mercredi matin, l’échevin mouscronnois Michel Franceus et Jean-Pierre Dufermont étaient aperçus dans une banque, une réunion réunissait ce soir des représentants de la majorité autour du bourgmestre Alfred Gadenne...

Dans le bureau d’Alfred Gadenne, on a débattu du soutien financier à apporter à l’Excelsior. A l’issue de près de 3 heures de discussions, le mot d’ordre des participants à cette réunion était le même: pas de commentaire, on se revoit demain!

Après que ce matin Jean-Pierre Dufermont et Michel Franceus étaient “ surpris ” dans un organisme bancaire, une réunion informelle de membres de la majorité PS-cdH a débuté en fin d’après-midi à l’hôtel de ville. Aucune décision (qu’elle soit positive ou négative) n’a conclu le débat.

Et pour cause, puisque tout ce petit monde se retrouvera une nouvelle fois ce jeudi soir.

Les supporters de l’Excel restent donc pendus aux lèvres de leur bourgmestre Gadenne qui déclarait encore samedi dernier à ceux-ci que la “ Ville aiderait l’Excelsior ”.

Reste à statuer définitivement sur le sens à donner au mot “ aide ” prononcé par le bourgmestre mouscronnois.

La réunion de ce soir lèvera un peu plus le voile sur cette interprétation et l’avenir du club...

Info : LAURENT VANDUILENord-Eclair en ligne : publié le 04/03/2009 à 22h30

07:15 Écrit par Vercruysse Dominique - Mouscron - Ambition2000 - A.D.M dans Affaire Detremmerie - Sarma - Excelsior et le reste :) | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook |

04/03/2009

Royal Excelsior Mouscron : Pauwels met les point sur les i ...

Cliquez sur la photo pour découvrir ce reportage...

pauwels_Vercruysse

22:38 Écrit par Vercruysse Dominique - Mouscron - Ambition2000 - A.D.M dans Affaire Detremmerie - Sarma - Excelsior et le reste :) | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook |

Excelsior : Toujours le même cinéma !!!!

Crédit-pont à l’Excel: premières démarches entreprises

Les nouvelles sont encourageantes à l’Excel. Le risque de liquidation existe toujours. Mais la Ville se remue pour aider le club. Hier, les premières démarches ont été entreprises auprès d’une banque pour contracter ce crédit-pont de 2 millions.

Michel Franceus, échevin du Travail de Mouscron et président des supporters de l’Excel, nous l’a confirmé. Les premières démarches ont été entreprises auprès d’un organisme bancaire pour que le REM contracte rapidement un crédit-pont de deux millions d’euros. Ce qui lui permettrait d’éviter la liquidation et d’obtenir la licence. Les groupes de la majorité communale se réunissent ce mercredi soir pour accepter ou non l’implication de la Ville dans l’avenir de l’Excelsior. Mais il semble que tous les feux soient au vert. La commune devrait se porter caution pour permettre au club d’obtenir son crédit. Le tout avant l’assemblée générale de vendredi bien sûr!

Nord Eclair - Rédaction en ligne publié le 04/03/2009 à 17h06

20:43 Écrit par Vercruysse Dominique - Mouscron - Ambition2000 - A.D.M dans Affaire Detremmerie - Sarma - Excelsior et le reste :) | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook |

Qui aidera l'Excelsior de Mouscron ?

Cloet_excel

16:16 Écrit par Vercruysse Dominique - Mouscron - Ambition2000 - A.D.M dans Affaire Detremmerie - Sarma - Excelsior et le reste :) | Lien permanent | Commentaires (1) |  Facebook |

Jean-Pierre Dufermont se confie sur NO TELE

Cliquez sur l'image pour découvrir la vidéo

xl_notele

15:58 Écrit par Vercruysse Dominique - Mouscron - Ambition2000 - A.D.M dans Affaire Detremmerie - Sarma - Excelsior et le reste :) | Lien permanent | Commentaires (1) |  Facebook |

Excelsior Mouscron : noir lundi, blanc mardi... Et vendredi?

Lundi soir c'est la cata, mardi matin, tout va bien : même les hommes politiques mouscronnois ne savent plus que croire.

 

«Nous sommes déroutés par cette manière de faire», Damien Yzerbyt ne cache pas son étonnement et une part d'incompréhension, au regard de la nouvelle dramatisation du «dossier Excelsior».

À l'image de l'ensemble des «Hurlus», l'échevin cdH ne peut en effet que relever qu'une fois «tout est réglé à 95 %» (déclaration de Philippe Dufermont en milieu de semaine dernière), qu'une autre fois «Si rien ne s'arrange d'ici vendredi, il faut s'attendre à une cessation des activités» (interview de Benoît Roul lundi soir), et qu'aux dernières nouvelles «nous avons 98 % de chance de trouver une solution» (commentaire de Philippe Dufermont mardi midi sur notre site Actu24).

Dans un tel contexte, il est naturel, et plus encore lorsque l'on est dans la peau d'un homme politique directement interpellé par les événements, de se demander dans quel jeu on joue!

«Intervenir financièrement? Pas possible!»

«Nous sommes surtout sensibles au volet social, éducatif, qui fait partie intégrante d'un ensemble appelé Royal Excelsior Mouscron», déclare Damien Yzerbyt, «La liquidation ne signifierait pas seulement la disparition d'un matricule mais aussi et surtout la remise en cause d'un véritable projet auquel nous sommes fondamentalement attachés».

Reste la question de base : que peut faire la Ville, d'ici vendredi, pour sauver la peau de l'Excel?«En tout cas pas lui donner de l'argent, nous en serions bien incapables!», répond sans détour l'échevin cdH qui évoque alors la piste de la garantie, «Lors du dernier conseil communal, nous avons par exemple voté une garantie d'emprunt pour Simogel, la ville aurait donc parfaitement le droit de procéder de même, par exemple, pour l'Excel.Ceci étant, deux obstacles restent entiers : le délai de réalisation (c'est clairement impossible d'ici la fin de semaine) et la certitude que cet argent fera bien l'objet d'un remboursement à l'échéance, auprès de l'organisme prêteur».

Et l'on en revient à la question de confiance en l'actuelle direction du Canonnier.

Tous les partis autour de la table

Quid des prochaines heures et des prochains jours?«Le bourgmestre a les éléments en main», précise l'échevin de la majorité, «Nous sommes bien sûr en contact permanent avec nos partenaires de la majorité afin de rassembler un maximum d'éléments, de pouvoir définir notre position en toute transparence.Je pense aussi que le moment serait opportun de rassembler autour de la table tous les partis politiques de Mouscron afin précisément de livrer à tous un maximum d'éléments de ce dossier. Nous n'attendons pas forcément une unanimité dans la position à prendre ensuite, mais tous les Mouscronnois, et donc tous leurs représentants politiques, ont le droit de savoir»

Info : Jean-Pierre DE ROUCK - Le Courrier - www.actu24.be  -  

12:47 Écrit par Vercruysse Dominique - Mouscron - Ambition2000 - A.D.M dans Affaire Detremmerie - Sarma - Excelsior et le reste :) | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook |

Arrêtons de cautionner les errements de la majorité Cdh - PS dans le dossier Excelsior !

«Ce serait dommage de laisser tomber les bras maintenant»

«Dès que nous demandons un complément d'information aux dirigeants du club, nous obtenons très vite les documents souhaités. Nous avons donc le sentiment qu'ils veulent jouer le jeu honnêtement, en toute transparence», Annick Saudoyer oscille entre ce sentiment positif et la volonté de ne pas (plus?) se laisser embarquer dans un nouvel épisode d'une saga dont on ne voit plus le bout.«Je n'ai pas tous les éléments pour juger de la validité de la piste du crédit-pont», reconnaît sans détour la porte-parole du groupe PS, «mais nous mettrons tout en oeuvre, si cette voie est suivie, afin que l'argent soit entièrement récupéré, donc que le contribuable mouscronnois ne soit absolument pas mis à contribution.Il est évident que le contexte récent (NDLR : guéguerre Dufermont-Detremmerie) n'a rien fait pour arranger les choses et a peut-être pu décourager des investisseurs. Nous comprenons donc les difficultés des dirigeants, leur volonté d'assainir la situation. Nous avons l'impression que cela va dans le bon sens et qu'il serait donc dommage de ne pas les aider à passer un mauvais cap. Mais pour autant, l'heure des arrangements et des chèques en blanc est terminée».

Le contexte ne se prête guère à rouler des mécaniques, mais il n'empêche que Philippe Bracaval ne peut que dire et répéter : «On l'avait bien dit» et même d'ajouter «depuis des années»! Le chef de file de l'opposition libérale à Mouscron voit dans les événements actuels l'exact scénario catastrophe qu'il prédit depuis belle lurette :«Jusqu'à présent, nous n'avons été contactés par personne, ni de la direction du club, ni des partis de la majorité. De toute façon, notre position est très claire et reste identique depuis belle lurette : nous voulons tous les chiffres! Si la transparence avait existé depuis le début, nous n'en serions pas là. Ce club n'aurait pas servi de jouet politique, d'instrument de propagande, au profit de quelques-uns. Il est donc un peu facile, aujourd'hui, de réclamer l'union nationale. Ceci étant, nous n'avons jamais prétendu que l'Excel n'était d'aucune utilité pour Mouscron. Nous sommes aussi convaincus de l'importance d'un club de foot, pour l'image de la ville, pour l'éducation sportive de nos jeunes. Mais ce club doit être au service de tous.»Question directe : si le MR est convié par la majorité PS-cdH à s'asseoir autour d'une table pour décider de ce que la ville peut (encore) faire pour l'Excel, irez-vous à cette réunion? «Évidemment, mais pas pour avaler n'importe quelle couleuvre sous prétexte que le temps presse. Je le répète : nous voulons que tout soit mis sur la table et que nous puissions alors nous prononcer en parfaite connaissance de cause».

09:34 Écrit par Vercruysse Dominique - Mouscron - Ambition2000 - A.D.M dans Affaire Detremmerie - Sarma - Excelsior et le reste :) | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook |