27/11/2014

CPO (ex-centre Adeps) : Suite et pas fin ?

Franceus_CPO_Mouscron.jpgIl nous semble plus que pertinent avant de lire la suite de cet article de nous de rappeler le but premier de cette célèbre institution locale qu’est  l’IEG - Intercommunale d’Etude et de gestion :

L’IEG a été constituée par les différentes parties prenantes que sont les villes de Mouscron, de Comines et d’Estaimpuis pour se doter d’un instrument de gestion afin d’assurer un bien-être d’abord économique à la région, d’en être le levier économique pour les entreprises et les initiatives citoyennes œuvrant en ce sens.

Mais que constate-on aujourd’hui ? Cette « grandiose » institution qu’est L’IEG agirait en tous sens mais s’éloignerait de plus en plus de son objectif premier c’est-à-dire : Gérer les ressources économiques en bon père de famille et Agir comme support d’initiatives économiques pour le bien-être social des citoyens de l’ensemble de l’entité. Cet objectif est d’autant plus rationnel que le financement de l’IEG est assuré de manière collective par les citoyens, en payant par exemple un prix exorbitant pour l’eau et bien d’autres services encore.

Le non-respect du président de l’IEG pour le personnel du CPO ?

Aujourd’hui, L’IEG agit ou plutôt s’agiterait dans tous les sens. Cet illustre dirigeant en fait de trop et « fort mal » et semblerait oublier le plus important, la chose pour laquelle il est grassement rémunéré : Remplir sa mission, rien que SA MISSION, en bon père de famille. 

A l’instar des plus illustres despotes si peu éclairés, Michel Franceus détruirait-il tout ce qui a été construit par ses prédécesseurs ? A l’image des extrémistes politico-religieux saccageant patrimoine culturel inestimable, le Sieur Franceus, sûr de son génie d’instituteur retraité, effacerait  avec maestria toute trace du passé. Il semblerait que cet illustre magicien instrumentaliserait l’intercommunale à des fins politiques comme jamais personne avant lui n’aurait osé le faire.

Si pour certains, le feuilleton CPO semble terminé, une certaine mise au point doit quand même être faite et la vérité rétablie car le pouvoir que s’octroient certaines personnes ne doit pas leur permettre de dire tout et n’importe quoi et en plus, se permettre de rabaisser des personnes !

Le journal L’Avenir du 17 novembre commentait en long et en large le dossier du CPO… et donnait la parole au président de l’IEG, qui est également échevin de la culture mais aussi échevin du… travail, aujourd’hui, riche et heureux pensionné J !

Diantre ! Comment un retraité de l’enseignement, à l’âge certain, petit et physiquement pas costaud de surcroit, peut remplir autant de missions d’importances cruciales pour notre cité, sans faiblir ni faillir dans son corps et ses pensées ? N’y-a-t-il aucune personne de valeur intellectuelle acceptable pour soulager ce travailleur pourtant retraité et fort dévoué à notre belle Cité ?

Les quelques phrases dites par notre bien aimé président de l’IEG, retenues et non sorties de leur contexte méritent réflexion. Je cite « Premièrement, il y a une volonté économique. Nous voulons épargner le paiement de trois salaires pour les surveillants qui exercent là de façon complémentaire en plus d’un autre travail. Deuxièmement, nous voulons aussi que ce lieu entre dans le cadre d’un programme sportif.

C’est pourquoi nous ne comptons pas faire disparaître le centre, mais bien le déplacer vers des locaux de la tribune de la piste d’athlétisme, au Futurosport.

La gratuité restera et les sportifs ne perdront rien. Plutôt que de compter sur la présence d’un des trois moniteurs du centre, ils devront juste être accompagnés par un entraîneur de leur club pour accéder au matériel sportif.

Un membre de l’ASBL « Futur aux Sports », constamment présent sur place, se chargera alors d’ouvrir et de fermer le centre selon les va-et-vient ».

Cette asbl jouirait-elle de personnel peu occupé, peu débordé de travail au point de s’occuper que d’ouvrir et de fermer les portes ? S’agirait-il de travailleurs bénévoles ?

Ça c’était le lundi 17 novembre 2014…pour des propos recueillis la veille.

Et, depuis quelques heures, on apprend entre’ autre via un reportage de No Tele…fait sur deux jours L - que

  1. La salle ne serait pas déplacée au Futurosport MAIS dans l’enceinte du site Motte

  2. La gratuité reviendra à 12 € 50 pour 10 séances… Soit le tarif du pass’sport !

  3. Aménagement pour les moins valides… On verra si les subsides prévus pour le centre situé sous la piscine seront encore disponibles pour une AUTRE salle J J J J

  4. Les « surveillants » (citation pour le moins méprisante de Franceus.) seront remplacés par des animateurs… Un mieux diront certains… On verra plus loin qu’il n’en est rien !

Passons maintenant aux propos de Monsieur Franceus qui, soit ne semble pas très bien connaître le milieu sportif ni les compétences du personnel occupé au centre CPO ou alors, il a un manque total de respect pour tout ce qui ne l’intéresse pas ! Ou tout simplement, virer ceux qui étaient engagés par ses prédécesseurs pour des raisons politiques voire personnelles ! 

Méconnaissance totale des personnes remerciées :

Lorsque Monsieur Franceus parle des trois surveillants, il ne doit quand même pas ignorer que ces trois « surveillants » comme il le souligne sont des professeurs d’éducation physique avec une spécialisation en mise en condition physique... Spécialisation obtenue suite à différents stages suivis à l’étranger avec les ténors de la préparation physique que sont Gilles Cometi et Georges Gacon ! Ces 3 surveillants comme les surnomme Monsieur Franceus sont présents au centre pour conseiller les sportifs dans des exercices qui les aideront à progresser dans leurs disciplines sportives.                   

Ce qui est encore plus savoureux à savoir, c’est qu’il semblerait qu’au sein du service des sports, il n’y a que peu d’animateurs qui disposent d’un diplôme scolaire supérieur à une 6ème année secondaire en éducation physique. Et oui triste réalité !!!

Mauvaise foi ou ignorance du dossier économique, ce qui est pire encore, pour un président d’intercommunale.

En effet, lorsque Monsieur Franceus parle de volonté économique en voulant épargner le paiement de trois salaires pour les surveillants (?) qui exercent là de façon complémentaire en plus d’un autre travail, il oublie VOLONTAIREMENT (?) de préciser que ces 3 personnes ne prestent ensemble que 17 heures 30 par semaine … et que leur salaire (comme indépendant) équivaut à eux trois soit la moitié d’un salaire à temps-plein… Et si Monsieur Franceus a raison lorsqu’il signale et semble prendre du plaisir de mentionner que ces 3 personnes exercent de façon complémentaire en plus d’un autre travail, je trouve qu’il manque de beaucoup de respect en signalant ce fait de cette manière. Soyons bon prince et n’oublions pas que Monsieur Franceus est un retraité de l’enseignement qui se dévoue corps et âme pour sa commune. Nous ne pouvons pas exiger de ce grandissime dévoué communal d’être en plus, un clerc en matière de gestion économique. Il en fait déjà assez tpour un sexagénaire qui fêtera ses 65 ans le 31 décembre prochain.  

 Lui qui accuse ces trois animateurs sportifs d’arrondir leur fin de mois, ….en travaillant…. quand est-il de ses cumuls de mandats et autres jetons de prestance ? Pardon de présence ?

Hé oui, serait-il Un Sacré cumulard par ces temps de crise???

Monsieur Franc€us n’est-il pas lui-même un beau cumulard en étant à la fois échevin de la culture, du travail, des relations internationales et de l’enseignement artistique J !

Fonctions pour lesquelles il ne perçoit qu’un pauvre petit salaire. MAIS en plus de cette fonction d’échevin, Monsieur Franc€us est également président de l’IEG… où il perçoit également un pauvre petit salaire. Sommes-nous loin de la vérité en avançant qu’il percevrait chaque mois l’équivalent de minimum 5.000  € nets à l’IEG et à la ville. Bien évidement  en plus de sa petite pension de survie d’instituteur ? Néanmoins, comme ces chiffres nous ont été fournis oralement mais par des sources bien informées me semble-t-il, il est dans les droits de M. Franceus de nous prouver le contraire, documents à l’appui …

Pour être également précis, notons que le site cumuleo.be précise bien qu’en 2013, Monsieur Franceus en bon courtier ou plutôt en Trader politico-social aguerri, exerçait des mandats d’échevin et de président du Conseil d’Administration de l’IEG. Mais il complétait ses deux fonctions par une autre, également rémunérée, comme Administrateur chez Simogel !

Et par respect, je précise que ses autres mandats exercés sont au nombre de … 18 (comme Administrateur ou Président) …! Une telle vigueur à la tâche, force tout de même le respect surtout dans le chef d’une personne de son âge. 

Monsieur Franceus signale également « Nous voulons aussi que ce lieu entre dans le cadre d’un programme sportif ». Après avoir pris des renseignements auprès d’amis sportifs pour savoir ce que le président de l’IEG entendait par là… jusqu’à ce jour personne n’a été à même de me répondre …

Désinformation

Alors que toute la presse écrite et parlée (Vivacité) s’était intéressée au sort réservé au CPO, No tele ne pouvait passer sous silence les problèmes liés à cette salle et à ses occupants.

Même si certaines mauvaises langues pourraient peut-être penser que ce silence de NoTélé était une forme de reconnaissance de dette pour le beau financement revu à la hausse qu’elle reçoit de la ville de Mouscron. Chacun est libre de penser ce qu’il veut. Ne sommes-nous pas en démocratie ?

Ce fut chose faite en … deux-temps car un problème serait survenu et il a fallu recommencer des prises de vues et donc des interviews … No Tele a donc recommencé par donner la parole à M. Guy Delabarre, un habitué de la salle qui souligne deux points importants, « à savoir la mise en condition physique générale et puis plus spécifique au sport pratiqué » ajoutant que le CPO « est un outil indispensable pour ceux qui font encore de la compétition ».

Dans ce reportage de 2 minutes 59, la parole fut ensuite donnée plus longuement à Madame Kathy Valcke, tremblante, et visiblement émue et à M. Gadenne, le bourgmestre de Mouscron (et ancien Député-Bourgmstre), non moins dictatorial et « courageux » que le Sieur Franceus, déclarait encore au Conseil communal du lundi 17 novembre en réponse à Luc Tiberghien, un conseiller communal écolo : « Un Bourgmestre fait ce qu’il veut quand il veut ».

La toute nouvelle échevine des sports intervient en parlant d’un « déplacement du matériel (machines et engins) au site Motte. Une partie restera à la piscine pour un usage unique pour les nageurs et les joueurs du water-polo. »

Vint ensuite le Grandissime Alfred 1er qui lance tout de go avec une déclaration d’une telle profondeur philosophique qu’elle mériterait d’être gravée dans le marbre du panthéon (Texte reproduit intégralementL) :                                                                                

« …ce sont des profs de gym qui faisaient des suppléments et donc ce sont qu’on appelle des vacataires. Nous ne les reprenons pas parce que c’est l’IEG qui avait décidé de terminer leur travail (?) mais nous avons nos stages ( ?) sportifs qui seront assumés par nos moniteurs sportifs donc nous nous n’avons besoin de personne parce que on a sur place des moniteurs sportifs. Donc on fera la même chose mais avec des moniteurs sportifs » (ont-ils également la formation dans le domaine du conditionnement physique ????). Mais de qui se moque-t-on ? Qui est à la tête de l’IEG ? Michel Franceus, élu CDH tout comme vous Monsieur Gadenne Bourgmestre ! Non ? 

Lorsque le journaliste demande à l’échevine des sports si les personnes qui s’occuperont de la salle seront des gens qualifiés, Madame Valcke, échevine fraîchement moulue, tremblante…d’émotion J, avance sûre d’elle-même et de manière non moins éclairée : « Oui absolument, ce sont des personnes qui elles-mêmes ont été des sportifs de grands hauts (?) niveaux précédemment et puis des personnes qui ont forcément un diplôme d’éducateur sportif ou animateur sportif »

Sous l’emprise peut-être de l’émotion d’une première (?) expression publique, Madame VALCKE improvise maladroitement et se discrédite déjà !

  • D’abord, il semblerait que tous les moniteurs dont elle parle ne disposeraient pas de diplômes sportifs.

  • Et d’autre part, lorsqu’elle affirme imprudemment que ces personnes ont été des sportifs de haut niveau, il nous semble qu’elle exagère un peu, voire un peu beaucoup. En effet, de quel niveau parle-t-elle ? Il est vrai que quelques-uns se débrouilleraient bien peut être dans leur discipline, mais de là à dire qu’ils sont compétents et pédagogues en mise en condition physique, la terre a le temps de tourner !   

Alfred 1er ou l’arrogance d’un Bourgmestre  démocrate  : « Un Bourgmestre fait ce qu’il veut quand il veut »   Alfred Gadenne !!!! 

Par ailleurs, si le journaliste reprend les propos de M. Gadenne - qui ont été effacés lors de la mise du reportage sur Internet – qui avance que les 3 moniteurs sportifs gagnaient à eux trois 30.000 € de frais de personnel par an et annonce également  un gain de 10.000 € de loyer pour la location de la salle, il est quand même bon de savoir que le chiffre de 30.000 € est inexact ! On aurait aimé un peu plus de détails que ces quelques chiffres peu détaillés balancés à l’emporte-pièce. Quelle tristesse pour un  ancien commerçant ! Ne sont-ils pas très fortement exagérés ? Le bourgmestre de Mouscron semble avoir une méconnaissance totale du sujet ou alors qu’Alfred 1er n’aurait pas été informé par ses sujets ? 

Comment peut-on qualifier l’attitude de M. Gadenne suite aux propos tenus à un conseiller communal de l’opposition qui faisait suite à une question sur la « destination » du Sarma ? Pour rappel, notre bourgmestre se permettant de répondre, et je reprends la phrase telle qu’elle est reprise dans le Nord Eclair du 20 novembre : « un bourgmestre fait ce qu’il veut quand il veut » … Quand s’arrogera-t-il le droit de vie ou de mort sur le petit peuple ? Mais faut-il s’en étonner ? Une véritable terreur serait répandue dans les couloirs de l’Administration communale.  

Des propos totalement déplacés, scandaleux et honteux de la part d’une personne qui dirige une ville de plus de 55.000 habitants. Monsieur Gadenne se sent-il si seul et dépourvu d’arguments pour tenir de tels propos ? Il est vrai que M. Yzerbyt n’est plus là aujourd’hui pour récupérer le micro pour lui venir en aide lorsqu’il doit affronter l’opposition lors des conseils communaux. Aussi doué soit-il pour serrer même mollement les mains sur tout ce qui bouge, Alfred ne sait pas parler et encore moins répondre avec à-propos.  

Bref, si je ne suis guère étonné de cette attitude, je me demande quand même où se situe la limite du respect ! Où est aujourd’hui l’échevin Gadenne que TOUT LE MONDE appréciait lorsqu’il vendait du charbon allant par gentillesse jusqu’à porter courageusement des sacs sur ses épaules dans tout Mouscron ? 

La fin du CPO dans sa nouvelle formule ? 

Toujours est-il qu’après avoir lu et entendu les différents intervenants de ce dossier, on peut craindre pour l’avenir du CPO dans sa nouvelle formule… Au-delà du domaine sportif qui les réunit, ces sportifs ont lié des liens d’amitié depuis de très nombreuses années. Mais cette belle famille risque pourtant bien d’être disloquée à jamais… Remarquons que ces pratiquants étaient issus de nombreux clubs mouscronnois !! Et nombreux sont ceux qui portent ou ont porté les couleurs de notre ville partout dans le monde.  

Si une partie du matériel resterait à la piscine (mais dans quel local ?) pour les dauphins Mouscronnois, l’autre partie devrait être transférée au site Motte. Il faut savoir que la grosse partie du matériel a été racheté avec vos impôts, grâce à vos taxes !!!  

Et que restera-t-il de l’excellente ambiance qui régnait chaque jour entre tous ces sportifs et leurs moniteurs ? 

Le système Pas’Sports devrait être mis en application 

Ainsi, les utilisateurs du CPO seront sans doute invités à fréquenter le nouveau centre moyennant une carte Pas’Sport proposée à 12 € 50 pour 10 passages dans la salle. Actuellement, la salle est ouverte 5 jours par semaine pendant 3 heures ½ (du lundi au vendredi de 16.30 à 20 heures) … mais avec les changements, la concurrence risque d’être rude car quels avantages auront encore nos sportifs s’ils ne retrouvent plus les conseils avisés pour leur discipline ?   

Il est fortement à craindre que ceux-ci désertent bien vite le CPO pour se tourner vers d’autres salles de la région et plus précisément (par exemple) vers la nouvelle salle Basic-Fit installée dans le parking sous-terrain du magasin CARREFOUR. Cette salle de 1.400 m².  

CPO ou Basic-fit ? 

Si au CPO, les sportifs devront sortir 12 € 50 pour 10 passages dans la salle, chez Basic-Fit, le tarif est fixé à 15,95 € pour un mois ! Les sportifs ont à disposition des machines neuves de cardio training ainsi que de musculation. On y retrouve même les TechnoGym, sauna et douches.   

Mieux, pour 15 € 95, l’abonnement permet l’utilisation par tous les membres d’une famille vivant sous le même toit. L’abonnement est également valable dans tous les clubs Basic-Fit installés en Belgique et ils sont plus de 100. Cette salle de sports est également ouverte sept jours sur sept et pour certains, de 8 heures du matin à 22.30 non-stop et de 9 heures à 16 heures le week-end…  !! Les cours y sont offerts et des  programmes d’entraînement sont disponibles en ligne sur le site internet de la société.  

Bref, beaucoup d’avantages et très peu d’inconvénients ! 

Même si l’ambiance et l’esprit de famille n’ont pas de prix, la question risquera de se poser pour de nombreux sportifs 

Et No Tele dans tout ça ? 

Il m’est difficile de passer sous silence ma dernière phrase reprise dans mon post daté du 14 novembre où j’écrivais « Mais je prends les paris que tant la Ville que l’IEG trouveront des sous pour garnir les caisses de NO TELE ? » 

C’est chose faite, et je ne suis pourtant pas voyant… Lundi, lors du dernier conseil communal, le conseil communal a accepté à l’unanimité de revoir la cotisation de NO TELE à la hausse … 3 € 95 PAR HABITANT à partir de 2015 … !!! Certains diront même que c’est une nouvelle taxe surtout lorsqu’on sait que les caisses communales seront donc allégées de… 225.000 € qui iront directement dans celles de NO TELE. Nous pourrions, à ces 225.000 € ajouter la perte financière du local situé à la Rénovation Urbaine et mis gratuitement à la disposition de la télévision locale… Que peuvent penser les nombreux indépendants du centre ville : ceux qui ont fermé, fait faillite…ou ceux qui s’éreintent à l’ouvrage dans ce centre qui se meurt et qui payent taxes et impôts sans recevoir un local pour les beaux yeux de la princesse !!! 

Et pour poursuivre sur la lancée des chiffres que j’avance pour Monsieur Franceus, le Nord Eclair du mercredi  15 octobre mettait en avant les salaires de quelques personnes occupées à No Tele. Sachez ainsi que Monsieur Jean-Pierre WINBERG, le patron de la télévision locale percevait il y a quelques années 150 148 € … bruts par an… pas mal non ? Le journaliste allant même jusqu’à préciser que le rédacteur en chef avait un salaire horaire encore plus élevé que son patron… Et que penser de la liberté et surtout de la neutralité de la presse, dès que cette dernière se voit attribuer en plus d’un  beau paquet de subsides, de superbes locaux !!! Sommes-nous manipulés ? A quand le canard déchainé à Mouscron. 

Ainsi, vous connaissez déjà en partie où iront les 225.000 € et les gratuités locatives offerts par la ville de Mouscron à No Tele L et après ces quelques chiffres, je suis persuadé que vous ne regarderez plus votre télévision locale du même œil L et j’espère que vous serez plus critiques sur la vérité journalistique annoncée !!! 

En résumé, c’est toudi les p’tits qu’on spotche… 

Notons encore qu’à ce jour, les trois responsables du CPO n’auraient toujours pas été informés officiellement qu’ils ne devront plus prester pour le CPO à partir du 1er janvier ! Encore un manque de respect des responsables de l’IEG…! 

Il serait peut-être temps de songer à nous lever pour arrêter cette violence gratuite de personnes élues mais peut-être pas aussi fortement qu’elles ne le pensent. Attention Elus du peuple, « Quiconque a semé des privilèges doit recueillir des révolutions ». Claude TILLIER 

N’hésitez pas, en cliquant sur l’image jointe, à signer la pétition Pour le maintien du CPO Mouscron dans sa structure actuelle.

09:19 Écrit par Vercruysse Dominique - Mouscron - Ambition2000 - A.D.M dans Actualités mouscronnoises | Lien permanent | Commentaires (9) |  Facebook |

Commentaires

En haut de votre article, il y a un petit dessin, il représente le président de l'IEG et diverses ASBL de la région, mais il est également Echevin de la Culture, mais pas des sports, sauf peut être le seul sport qui lui verse quelques dividendes, le Foot !
Alors de quoi se mêle-t-il, si son intention est de balayer dans le sport, qu'il commence à ce balayer lui même, il a déjà le balai en main
Un petit coup et nous serions débarrassé d'un incapable, non je ne crois, mais profiteur oui

Écrit par : Alfred | 27/11/2014

Je crois que certains vont devenir rouge de colère, vont s'étrangler en mangeant, vont s'étouffer en buvant et vont très mal dormir pendant un certain temps...

Écrit par : DELABARREGuy | 27/11/2014

DELABARRE Guy, avec un peu de chance ......... la suite vous le devinez ?

Écrit par : Alfred | 27/11/2014

comme quoi c est chacun pour sa gaméle .
N oublions pas que lorsque un coatch sportive avait(il n y a pas longtemp ) de pouvoir continuer une prestation comme tout pensionné et en droit de le faire , il se l ai vue refusé car chez les Hurlus ont ne prend pas de pensionné !!!!!! pourtant notre bourgmestre est bien en age de la prendre ainsi que Monsieur multi fonctions mais que Dieu pardone leurSSSSSSSSSSSSSSSSSSSSS pechéSSSSSSSSSSSSSSSS

Écrit par : jean louis | 27/11/2014

Cher Monsieur,
Je prends connaissance avec effroi de toutes ces nouvelles.
Outre le fait que Monsieur Franceus fait exactement ce qu'il reprochait il y a quelques années à Monsieur Detremeries voire pire, j'apprends ses différents mandats. La crise ne touche pas tout le monde de la même façon. Je suis ecoeurée. Honte à vous Monsieuŕ Franceus.
Vous ne devriez pas percevoir autant de salaires. laissez la place aux jeunes Monsieuŕ d'autant plus que vous seriez retrauté ?

Écrit par : Mariée-christine | 27/11/2014

Bonjour à tous,

Combien de Mouscronnois ont finalement votés pour ce Monsieur pour disposer d'autant de pouvoir ? Combien même il devrait être trés populaire pour se permettre autant D'arrogance, l'opposition devrait se lever comme vous le dites dans l'article pour arrêter de tels abus de pouvoir.
Une simple citoyenne

Écrit par : Frédérique | 27/11/2014

À l'époque, il a volé la place de Detrimmerie soi-disant Ann n'est pas capable d'être le chef de IEG.

Il est mille fois pire que Detrimmerie!!!

Écrit par : Pascal | 27/11/2014

le petit dessin illustre tres bien la situation qui etit deja de mise a l epoque en 2002,,ayant pris les devant je me suis "auto vire"...un peu de fierte...je ne vais pas detailler le reste de l histoire mais dirons nous j ai un peu mal au derriere,, en revenant a l histoire qui nous interesse j espere de tout coeur que l adeps..pardon cpo sera encore la et que mes amis et amies sportifs seront en pleine forme ainsi que mes 3 eminents amis DIPLOME d education physique et SPECIALISE en mise en condtion physique...en effet je connais personnellement quelques "moniteurs" sportifs personellement et permettez moi de douter de leur competence en preparation physique meme specifique a leur sport....a bon lecteur.. fred

Écrit par : frederic | 28/11/2014

je suppose que Mr multi fonctions qui ne vie que pour le foot sera moin fiér quand il vera que les Mouscronois quitte pour d autres villes voir passe la frontiére et offrirons de bons résultats voir des médailles
bien que j en doute tel un canasson il à des oeilléres et foot foot tient au fait combien de vedette en sont sortie de cette fameuse école du foot ? que les manchos compte sur leur doigts ils en auront asser ;-)

Écrit par : jean louis | 06/12/2014

Les commentaires sont fermés.