12/02/2017

« Alfred… Allô ! Non mais allô, quoi ! »

Allo quoi.jpgRevenons quelques années en arrière … Nino Ferrer sortait une chanson intitulée « Le Téléfon » 

On pourrait transposer certaines paroles « Gaston y'a l'téléfon qui son'
Et y'a jamais person' qui répond »
 en remplaçant « Gaston » par « Alfred » dans la situation du « Parking des Arts » … car là il n’y a jamais personne qui y répond non plus …
 

Inauguré en grandes pompes en 2009 par le Bourgmestre, le « Parking les Arts » fait souvent débat… 

Situé en bas de la rue du Christ et à quelques encablures de la Grand-Place, il a tout pour séduire d’autant plus que contrairement au parking sous-terrain de Tournai, le nôtre est gratuit … Mais, d’après certains échos, sa fréquentation laisserait à désirer… 

Il y a quelques jours, une bonne âme m’avait informé qu’elle avait essayé d’entrer en contact via un des nombreux boutons d’appel internes et externes avec les responsables du parking… Toutes ses tentatives tant le matin, le midi que le soir sont restées infructueuses… 

Pour vérifier ses dires, je me suis donc rendu dans le parking ce samedi matin… 

A mon arrivée, je constate que la barrière est déjà levée et qu’il m’est donc impossible de prendre un ticket. Pourtant, un petit mot collé sur une borne d’accès indique « Si votre ticket dépasse la validité de 24h00, il est inutile d’effectuer un appel urgent. Veuillez vous présenter au bureau 49 de l’Hôtel de ville du lundi au vendredi aux heures de bureau » … 

J’entre donc sans le précieux sésame dans le parking et le 1er étage semble bien fréquenté… Prenant de suite le chemin de la sortie, je constate que ce parking est bien éclairé et bien entretenu mais presque vide aux étages suivants… 

Arrivé à la sortie, je constate que la barrière est également levée. Je découvre que de l’eau s’écoule toujours des murs rendant sans doute difficile la remontée vers l’extérieur en cas de gel… Je me gare et j’essaie d’appuyer sur le bouton d’appel … Pas de sonnerie et évidemment personne ne répond… Le local situé à cette sortie est vide et ce malgré la présence de matériel… 

parking des arts 1.jpgJe sors du parking, fais le tour du pâté de maisons et je me gare dans la rue du Bois de Boulogne.  En slalomant entre les crottes de chien, je m’aventure dans un « climat de Beyrouth » à la vérification des autres « boutons d’appel ».

Hormis celui situé dans le « Jardin des Arts » qui sonne mais où également personne ne décroche, les autres n’ont aucune tonalité ! 

Quid de la personne devant faire un appel urgent au préposé pour une raison de sécurité ou du pauvre automobiliste ayant laissé sa voiture durant un spectacle dans le Centre Culturel voisin et qui ne saurait plus sortir faute de ticket adéquat ?? 

Ou pire encore, le parking reste-t-il encore ouvert à tous vents jour et nuit sans que personne n’y exerce plus aucun contrôle ? Cette problématique fut déjà évoquée lors du Conseil Communal en juin 2016. 

Dommage d’en arriver à cette situation après 10 ans pour une infrastructure qui a coûté une quinzaine de millions d’euros… subsidiée partiellement par le Région Wallonne.  

Le « plan court d’action » mis en œuvre en depuis janvier 2015 n’a pas l’air de vraiment porter ses fruits…

Faudra-t-il attendre que le parking ne soit plus aux normes comme celui de la rénovation urbaine pour que les autorités locales prennent enfin des mesures efficaces ? 

17:04 Écrit par Vercruysse Dominique - Mouscron - Ambition2000 - A.D.M dans Actualités mouscronnoises | Lien permanent | Commentaires (2) |  Facebook |

Commentaires

Très bonnes remarques. En plus, il faudrait que la commune revoit la propreté dans le site. Pas mal de déchets ( cigarettes, joints, papiers, etc....) et odeurs d'urine.
Pourtant nous payons des taxes pour garder notre ville propre et sécurisée........

Écrit par : serge BISAME | 13/02/2017

Cher Monsieur,

Vu son nom, ce parking est une espèce d'oeuvre d'art du Bourgmestre.
Par contre, je suis tout à fait d'accord avec vous quand vous parlez de gaspillages.
Mais les conseillers et les gestionnaires utilisent ne s'inquiètent pas car ce notre argent, ce sont les impôts qu'on nous fait payé pour tout même pour les trottoirs.
La folie des grandeurs d'une poigné de petits politiciens d'une petite ville ouvrière et sans prétentions.
Des gens qui dépensent notre argent pour p^ter plus haut que leur ...
Il ne faut pas faire le riche quand on n'a pas le sou... Mais ces gens préfèrent dépenser notre argent pour pêter plus haut que leur ...
Pendant ce temps, nous on crache dans le bassinet pour que ces gens se remplissent les poches

Écrit par : Une oeuvre d'Art | 16/02/2017

Les commentaires sont fermés.