24/02/2017

Le volte-face de Michel Franceus


Franceus
La vindicte populaire aura vaincu… Depuis l’annonce de la suppression d’un emplacement de parking réservé aux personnes handicapées pour l’offrir à certains édiles communaux et plus précisément à l’Echevin de la Culture, une levée de boucliers s’est dressée contre ce projet …

Les réseaux sociaux se sont enflammés à la vitesse grand V… certains allant même jusqu’à surnommer le président de l’IEG « Donald FRANCEUS ou MICHEL Trump » … Une boutade ou une allusion à peine voilée à sa coupe de cheveux ou à sa manière d’agir ?

Jamais notre Echevin n’a autant fait parler de lui… Même Vivacité, ce jeudi matin en a fait sa « Une » …

Ces dernières heures, Not’ Michel a sans doute eu une pensée émue pour Léon Zitrone qui déclarait « Qu’on parle de moi en bien ou en mal, peu importe. L’essentiel, c’est qu’on parle de moi »

Mais dans ce cas-ci, c’est sans aucun doute à regret que l’Echevin de la culture a fait machine arrière en refusant la suppression d’une aire « handicapé » pour SA place de parking.

Le monde politique est en pleine zone de turbulences. On peut dès lors se demander quelle mouche avait piqué le Président de l’IEG lorsqu’il avait rêvé d’avoir sa place de parking réservée en face du paquebot du Centre Culturel Marius Staquet … Et si personne ne lui connait des pratiques SM, ici, il a véritablement tendu le bâton pour se faire battre …    

On peut se demander si dans la tourmente actuelle il n’aurait pas même été capable de réclamer une augmentation de salaire pour les administrateurs de l’IEG … ou même accepter une fusion avec IDETA comme le souhaite aujourd’hui le nainposteur de Tournai, Rudy Demotte…

Mais, si une telle demande est arrivée au conseil communal, c’est qu’elle avait reçu l’aval de l’ensemble des échevins de la majorité (cdH-MR) … N’y avait-il pas une seule personne sensée au sein de nos élus pour lui faire comprendre que sa démarche était complètement déplacée ? Ou alors, beau parleur comme il l’est, on peut se demander quels arguments il a trouvé pour faire avaler une telle couleuvre à ses « amis politiques ».

Cette initiative aussi mal placée soit-elle, démontre bien que de plus en plus de politiciens sont complètement déconnectés du monde réel…

Si, suite à ses sorties arrosées, la ministre Marie-Martine SCHYNS s’est vue proposer une session de 20 heures de cours offerte par l’IBSR, elle devrait également être entendue par la commission de déontologie du cdH (H de Humanisme !!!).

Dans la foulée, ne faudrait-il pas inviter notre Echevin de la Culture à partager pendant quelques jours le quotidien de personnes handicapées afin qu’il se rende compte que sa démarche était choquante ? Sa collègue, Marie-Hélène Vanesltraete, Echevine de la… Mobilité qui a soutenu de toutes ses forces son collègue Michel pourrait d’ailleurs l’accompagner !!!

Et qu'en pense Madame Aubert, l'Echevine de la santé qui, en 2014, s'inquiétait très fort du sort réservé aux handicapés ? ?

N'est-ce pas Coluche qui déclarait qu’ « Homme politique, c'est une profession où il est plus utile d'avoir des relations que des remords » ? C'est vrai qu'il rajoutait dans la foulée que « La moitié des hommes politiques sont des bons à rien. Les autres sont prêts à tout ».

08:42 Écrit par Vercruysse Dominique - Mouscron - Ambition2000 - A.D.M dans Actualité, Actualités mouscronnoises, Politique | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook |

Les commentaires sont fermés.