01/04/2017

Véritable tsunami au sein du PS de Mouscron-Tournai

pOLO pAUL-oLIVIER dELANNOISTrêve de Vienn…oiseries, oserions-nous dire ?

Tant au niveau national que régional, rien ne va plus au sein du PS qui s’enlise un peu plus au gré des révélations des Camarades. Cette situation profite directement au PTB, le grand bénéficiaire du scandale PUBLIFIN.

Rudy DEMOTTE, Ministre-Président de Wallonie-Bruxelles et Bourgmestre empêché de Tournai n’apprécie guère l’évolution du devenir de son parti et le fait savoir…

Le dérapage de Madame Vienne, lors des auditions « Publifin » a sans doute été l’épine de trop dans le pied du PS de Wallonie Picarde.

Alors que les experts scientifiques annonçaient un raz de marée en Espagne et au Portugal, c’est un véritable Tsunami… politique qui se produira dans les prochaines semaines dans le paysage politique de notre région !

Un territoire Rouche

Si à Tournai les socialistes partagent le pouvoir avec l’équipe de Marie-Christine MARGHEM, à Estaimpuis, le fantasque Daniel SENESAEL un autre rouge règne en maître absolu…

Mais les points noirs sur la carte politique du parti à la rose restent Mouscron et Comines, des bastions du cdH…

La désillusion rouge lors des dernières communales et leur rejet dans l’opposition resteront gravés dans toutes les mémoires.

Rudy demotteNe jamais vendre la peau de l’ours avant de l’avoir tué.

Parti de Flobecq avec armes et bagages avant les dernières communales de 2012 pour s’établir à Tournai, Rudy DEMOTTE n’a pas manqué de lancer la prochaine campagne électorale en déclarant dans L’Avenir du 17 mars dernier qu’il voulait être Bourgmestre (de Tournai) A PLEIN-TEMPS A PARTIR DE 2019 !!!

Ne serait-pas un peu présomptueux de présager ainsi des résultats du prochain scrutin communal tournaisien…

La prétention n’a jamais fait défaut à l’Empereur Rudy, quitte à s’autoproclamer Bourgmestre. Pour concrétiser ses ambitions sera-t-il prêt à abandonner ses hautes responsabilités au sein de la Fédération Wallonie-Bruxelles ?

Agir de la sorte ne revient-il pas à priver les électeurs de leur choix ? 

Fort de ses 7.461 voix de préférence, il devançait largement ses colistiers Paul-Olivier DELANNOIS et Ludivine DEDONDER. Seul Marie-Christine MARGHEM récoltait 7911 voix et devenait ainsi championne des voix de préférence de la Cité des 5 Clochers… 

Paul-Olivier DELANNOIS se démarque.

Ayant laissé son siège mayoral à « Polo » DELANNOIS », Rudy DEMOTTE ne s’est-il pas déforcé auprès de la population tournaisienne qui l’avait plébiscité ?

Dans sa mission de faisant fonction, Paul-Olivier DELANNOIS Tournaisien pur jus n’a pas raté de défendre les intérêts de ses administrés en étant présent sur tous les fronts. Comme député, il n’hésite d’ailleurs pas à affronter les Ministres dans leurs matières respectives pour défendre sa ville. Rien ne semble faire peur au « shérif » comme certains le surnomment…

Cette omniprésence semble déranger de plus en plus le « Grand » Rudy DEMOTTE …

Le duo Polo DELANNOIS – Ludivine DEDONDER fonctionne bien, trop bien même aux yeux du parachuté Tournaisien…

Rudy allant même jusqu’à spolier Ludivine de ses fonctions d’officier d’état-civil pour les offrir à sa petite protégée, Laétitia LIENARD qui ne récoltait pourtant QUE 647 voix de préférence aux dernières communales. Elle soufflait dans le même temps la fonction scabinale à Jean-Michel VANDECAUTER qui avait quant à lui récolté 1.023 voix de préférence.

Sentant le vent tourner, Rudy DEMOTTE, bourgmestre empêché de Tournai n’aime pas qu’on perturbe ses projets.

Certains vents favorables émanant du Floréal, sur les pentes du Mont-Saint-Aubert, rapportent qu’il a tranché dans le vif pour réorganiser son empire.

L’image du PS mouscronnois est ternie.

Englué dans les échecs, le PS mouscronnois a besoin d’une figure emblématique capable de mener ses troupes au combat sans courber l’échine devant l’omniprésence du cdH.

Tant au Conseil Communal qu’à l’IEG, la présence de la Sénatrice Christiane VIENNE ne fait plus le poids.

C’est pourquoi lors de réunions de travail houleuses, le maître Rudy a décidé de redistribuer les pions sur l’échiquier de la Wallonie picarde.

Ses objectifs sont : renforcer l’image du PS mouscronnois, éviter les transfuges de délégués FGTB vers les listes PTB, entériner la fusion IEG-IDETA.

Ne soyons pas dupes, la fusion des intercommunales n’est qu’une première tentative de prise de pouvoir de Demotte en terres mouscronnoises !

Dans ses reproches, Rudy Demotte aurait également pu signaler le manque de subordination des élus hurlus car seul 5 élus sur 10 répondaient à l’appel pour faire opposition à la motion IEG/IDETA…

Quelle solution pour l’avenir ?

Devant tous les problèmes actuels, il fallait prendre des mesures radicales pour éviter le naufrage quitte à jouer le pari d’un quitte ou double qui peut rapporter gros au PS !

La solution est simple pour DEMOTTE mais certainement moins agréable pour les principaux protagonistes Mouscronnois…

Rudy préconise tout simplement un « déménagement » de son faisant fonction en terres hurlues !

« Trahison » diront sans doute beaucoup de Tournaisiens ! « Excellente affaire » crieront les militants Mouscronnois…

Paul-Olivier DELANNOIS n’a jamais caché son intérêt pour Mouscron et ses nombreuses interpellations au Parlement fédéral en faveur de la cité hurlue en sont la preuve.

Le muguet et la rose seront de la fête le 1er mai

Mouscron et Tournai sont proches et sa moitié, Ludivine, actuellement Echevine et Présidente d’Ipalle ne doute pas de la fidélité de son homme… à ses convictions ! 

Rudy DEMOTTE et Paul-Olivier DELANNOIS seront respectivement seuls maîtres à bord dans leurs communes respectives ! 

La stratégie imaginée par DEMOTTE permet enfin aux socialistes de rêver de pouvoir !!!! Et si la réussite électorale est au rendez-vous, un socialiste pourrait aussi se retrouver aux commandes de L’IEG ! 

DELANNOIS fait l’unanimité à Tournai.

Les Tournaisiens ne comptent plus les initiatives et les succès du Polo… La disparition des tags, les sanctions administratives sanctionnant toujours plus les incivilités, la construction réussie de la zone de secours, etc… 

Il y a donc fort à parier qu’avec Polo à la barre certains quartiers mouscronnois retrouveraient fière allure. 

Cette semaine encore, certains Mouscronnois me déclaraient que l’arrivée du Dauphin tournaisien sera une très bonne chose pour le parti socialiste mais surtout pour Mouscron qui a vu son image se détériorer depuis quelques années. L’adoption pourrait être rapidement prononcée. 

« Tu verras bien le 1er mai ».  

Les Camarades Mouscronnois n’ont pas souhaité commenter cet éventuel transfert. Quant à Polo, contacté sur son portable il m’a seulement répondu « tu verras bien le 1er mai ».

C’est avec également beaucoup d’impatience que j’attends les articles à venir dans les quotidiens concernant ce chambardement politique. 

L’avenir du PS. 

Si aujourd’hui le déroulement des élections françaises fait couler beaucoup d’encre, le futur du PS de notre région intéresse également tous les électeurs. 

Si le PS français semble avoir perdu son identité, que penser des propos tenus par l’Estaimpuisien Jean-Michel NOTTEBAERT, l’ancien secrétaire fédéral du PS Wapi récemment Echevin démis de ses fonctions qui déclare dans l'Avenir « Je ne suis pas particulièrement motivé par M. Hamon qui entend distribuer de l’argent comme ça, via le revenu universel » ? Il préfère sans doute distribuer l’argent à ses amis socialistes via les Intercommunales. Libre ensuite à ses amis politiques d’en rétribuer -peut-être- une partie (10 %) à sa famille politique ! 

De son côté, le parti socialiste mouscronnois pourrait lui bien retrouver ses couleurs ! Le ciel semble se dégager et ce transfert pourrait briguer non seulement la place de bourgmestre mais aussi sans aucun doute 4 ou 5 sièges supplémentaires dans l’escarcelle du PS mouscronnois. 

Elections serrées.

Même s’il sera difficile de déloger Alfred GADENNE, il est certain qu’après avoir récolté un maximum de voix pour les humanistes, il tirera sa révérence après les élections. 

Soyons réalistes, son bilan ne plaide pas non plus en sa faveur ! 

Le MR pourrait-il à nouveau rêver d’être dans la prochaine majorité ? Leur bilan n’est guère plus ambitieux. En co-signant la motion contre la fusion IEG/IDETA, le MR espère ainsi assurer sa place pour la prochaine législature…

00:02 Écrit par Vercruysse Dominique - Mouscron - Ambition2000 - A.D.M dans Actualité, Actualités mouscronnoises, Divers, Elections, Politique, PS, Réactions sur l'actualité mouscronnoise | Lien permanent | Commentaires (1) |  Facebook |

Commentaires

Merci pour ce gros poisson, quoique l'idée est malgré tout assez séduisante!!

Écrit par : Pecqueux guy | 01/04/2017

Les commentaires sont fermés.