14/05/2017

Bonne fête des Mamans ...

Régis GHESQUIERE Marie-Hélène Le 22 avril 2015 est une journée que beaucoup de Mouscronnois n’oublieront jamais… Si on savait que Régis (GHESQUIERE) était hospitalisé, personne n’avait pensé une seule seconde qu’il nous quitterait ainsi, sur la pointe des spikes …

Jamais avare de conseils pour aider ses jeunes à qui il aimait prodiguer sa rage de vaincre, Régis, ce grand sportif qui avait appris à dépasser ses limites, à se battre pour son sport, qui fut quatre fois champion de Belgique de décathlon, qui a participé à des championnats d’Europe et Olympiques n’est pas arrivé à surmonter sa dernière épreuve …

Je profite de cette occasion pour vous rappeler que l’inauguration de la plaque commémorative en l’honneur de Régis aura lieu le dimanche 21 mai à 16 heures au FUTUROSPORT.

En ce jour de Fête des Mamans (en Belgique) je voulais rendre un petit hommage à Régis mais aussi à toutes les mamans via un texte (voir ci-dessous) écrit par son épouse Marie-Hélène… et aussi profiter de l’occasion pour souhaiter une bonne fête à toutes les mamans et plus particulièrement à la mienne mais aussi à Jeina, la maman de mon fils Stoyan.

Nos mères

Nous portions  toutes les trois l’ADN des générations futures et nous nous tenons comme les atomes d’une même molécule.

Nous avons été des mères et des  porteuses de vie pour un avenir en pleine évolution et

Nous avons vibré de joie à chaque fois qu’un enfant nous était donné dans les bras.

A ta naissance, mon  orgueil  s’est amplifié au premier cri et mon cœur s’est allié au tien. J’ai développé et affuté mes sens pour mieux te protéger et j’ai appris à m’oublier pour mieux me donner à toi.

J’ai appris à partager mon temps entre toi, ton père et le travail. J’ai aimé faire ces choses et j’ai savouré les instants douceurs et les moments câlins.

Je t’ai nourri, cajolé et grondé pour te permettre de grandir et je t’ai consolé et encouragé.

Je n’ai été que mère et femme à la fois.

Le miracle de la vie est né de l’amour entre ton père et moi et quel amour….même dans l’absence Il est toujours là.

Et si je suis mère aujourd’hui c’est à cet homme que je le dois. Alors selon moi nous devrions fêter  la mère et le père à la fois.

Je vois dans notre société des couples éclatés incapable de s’assumer. J’en vois d’autres en détresse réclamant de l’aide des services financiers.

Je vois des enfants en détresse et en difficultés.

On se débat autour des avantages et des droits et on génère des conflits et des tracas. Parfois on s’y retrouve, on reprend le combat et on reconstruit meilleure vie dans la foi.

Je réalise alors oh combien fut important l’amour dans cette vie ici bas et je me dis tout doucement : c’est bien ma fille, tu assures et je prie pour que vous mes enfants puissent vieillir comme moi.

Marie-Hélène

09:24 Écrit par Vercruysse Dominique - Mouscron - Ambition2000 - A.D.M dans Actualité, Actualités mouscronnoises, Régis Ghesquière | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook |

Les commentaires sont fermés.