15/05/2017

Qui sera « tête de liste » à Tournai pour les prochaines élections communales ?

Rudy Demotte Paul-Olivier Delannois…mais aussi et surtout, qui décidera ?

Comme il fallait s’y attendre, l’Affaire « Publifin » risque d’avoir des retombées sur certaines communes. Certains Bourgmestres dont Maxime Prévot de Namur se font déjà tirer l’oreille en essayant déjà de contourner les règles que ses collègues viennent juste d’édicter ! Mais au moins, il a l’honnêteté de dire ce qu’il fera… Personne n’est dupe ! Personne ne peut croire que l’Empereur Demotte de Tournai concerné également va assister passivement au Conseil Communal sans tirer les ficelles en coulisses !

On le sait, l’avant-décret du Gouvernement wallon sur le cumul des mandats réduira le rôle du Bourgmestre empêché à un titre purement honorifique. C’est ainsi qu’il sera désormais interdit au Bourgmestre en titre d’assister aux réunions du Collège Communal ou éventuellement du CPAS. Il ne pourra pas non plus présider le Conseil Communal où il siégera désormais comme et avec les Conseillers Communaux.

Monsieur DEMOTTE ne pourra donc plus signer de documents officiels provenant de la Commune ou du CPAS de Tournai. Il lui sera également interdit de signer la revue communale et les courriers d’invitations. Hormis durant les cérémonies de mariage, il ne pourra plus porter l’écharpe mayorale mais il pourra cependant encore bénéficier d’un bureau au sein de l’Administration communale.

Aujourd’hui, personne n’est naïf. Paul-Olivier DELANNOIS qui sera bourgmestre faisant fonction aura toujours l’ombre de sa belle-mère qui planera au-dessus de lui !

Qui comme candidat Bourgmestre au PS tournaisien ?

La question est plutôt qui OSERA poser sa candidature comme tête de liste PS à Tournai ?

Rudy DEMOTTE avait-il connaissance de ces nouvelles mesures lorsqu’il avait annoncé en mars 2017 qu’il voulait être bourgmestre à temps-plein à partir de 2019 ?

N’est-ce pas aller un peu vite en besogne de déjà se voir Bourgmestre ? Ne met-il pas la charrue avant les bœufs d’autant plus qu’avant les élections communales, il faudra établir les listes !

LA QUESTION à ne sans doute pas poser du côté de Tournai est de savoir si on fera marcher la démocratie pour déterminer qui occupera la tête de liste pour les prochaines communales d’octobre 2018…

En 2012, Rudy DEMOTTE occupait la tête de liste et est sorti en tête des voix de préférence de la liste … socialiste. Le Ministre-Président va-t-il cette fois-ci avoir le courage de demander aux membres du PS tournaisien de voter afin de déterminer qui occupera la première place ou alors va-t-il s’autoproclamer tête de liste sans demander l’avis des membres ?

Si un vote s’effectuait, le serait-il à main levée ou par bulletin secret ? Le résultat de cette élection sera complètement différent suivant le type de scrutin choisi !

On le sait, sa venue à Tournai en droite ligne de Flobecq n’avait pas fait que des heureux dans les rangs socialistes. Qu’en est-il aujourd’hui ?

De son côté, en étant omniprésent sur le terrain là où Rudy DEMOTTE était plutôt absent de Tournai, Paul-Olivier DELANNOIS aura marqué cette législature de son empreinte par ses diverses initiatives et prises de position. N’en déplaise à certains, POLO est devenue la véritable figure de proue du PS tournaisien.

Si certains comme Luc RIGAUX, président de l’USC de Péruwelz déclare dans la Dernière-Heure du 4 mai que « quand un bourgmestre sortant est candidat, il est légitime que la tête de liste lui revienne ».

Luc VAN SAINGELE, bourgmestre PS de Beloeil a lui un tout autre avis … « la liste n’est pas constituée et aucune position n’a été prise quant à la tenue d’élections internes. Personnellement, je suis partisan de ce vote démocratique »

Que  ce soit Rudy DEMOTTE ou Paul-Olivier DELANNOIS ou pourquoi pas une femme qui emmènera la liste du PS, il faudra compter sur la présence du PTB qui a déjà annoncé qu’il présentera (avec Jean-Pierre JADOT ?) une liste sur Tournai pour les prochaines élections communales. Avec toutes les casseroles que le PS a encaissé ces derniers temps (Publifin, etc…) il y a fort à parier que le PTB grapillera pas mal de voix au PS.

Et si l’avant-décret du gouvernement wallon touche également Marie-Christine MARGHEM qui n’a pas non plus été des plus présentes à Tournai pendant cette législature, la championne des voix de préférence sur Tournai a les dents longues et se fera un malin plaisir d’envoyer la clique du PS dans l’opposition en s’alliant avec le cdH !

16:54 Écrit par Vercruysse Dominique - Mouscron - Ambition2000 - A.D.M dans Actualité, Delannois Paul-Olivier, Politique, Rudy Demotte | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook |

Les commentaires sont fermés.