22/09/2017

Les élections communales se profilent… dans l’ombre d’Alfred GADENNE…

cdH Mouscron lutgenLes états-majors des différents partis politiques sont aujourd’hui plus que jamais dans la phase de réflexion mais aussi de recrutement… et Mouscron n’échappe pas à la règle.

Plus particulièrement au cdH mouscronnois, qui vient de perdre en quelques années 3 de ses ténors, 3 champions des voix de préférence. Des questions se posent et des choix devront être faits. Qui pourra remplacer et mériter les suffrages dévolus à ces personnages de valeur ?

Aimés ou détestés, mais ne laissant jamais indifférents, force est d’admettre que tant Jean-Pierre DETREMMERIE, Damien YZERBYT ou Alfred GADENNE étaient de fameuses locomotives et permettaient au cdH local de barrer la route du pouvoir aux partis de l’opposition.

Après les décès Jean-Pierre DETREMMERIE, de Damien YZERBYT commandant de bord en devenir de la Ville de Mouscron, le départ tragique d’Alfred GADENNE, le cdH devrait redistribuer les rôles aux futurs candidats.

Même si une majeure partie des 7.000 voix de préférence du bourgmestre Alfred GADENNE se retrouvera probablement dans l’escarcelle du cdH, d’autres suffrages s’éparpilleront inévitablement dans les autres groupes politiques.

Si comme j’en avais déjà parlé dans un précédent post, les femmes de pouvoir du cdH brigueront sans aucun doute le titre suprême de première ou plutôt maintenant de seconde femme bourgmestre de Mouscron, une nouvelle donne risque de bouleverser l’échiquier politique mouscronnois...

Benoît LUTGEN à Mouscron ?

Il se chuchote en effet depuis plusieurs jours qu’une grosse pour ne pas dire une très grosse pointure politique nationale pourrait faire son arrivée au sein du cdH local via un transfert. Et, dans son édition de ce jour, le Nord-Eclair évoque en effet l’arrivée possible du président du cdH en nos murs.

Si une telle pratique est courante en politique, ces procédés sont élaborés « stratégiquement » pour renforcer un groupe, constituer une majorité… Les cas les plus frappants sont sans doute les « parachutages » de Laurette ONKELINX (sans grand succès) à Schaerbeek et de Rudy DEMOTTE à Tournai. Dans ce dernier cas on ne peut pas parler de grande réussite non plus.

A Mouscron, cela risquerait d’être bien différent. J’emploie le conditionnel car aucune annonce officielle n’a encore été faite dans ce sens, et la disparition d’Alfred GADENNE a peut-être hâté une déclaration des deux personnages clés de cette affaire.

Vous me permettrez de ne citer aucun nom, même si sur la place publique et plus particulièrement au CAM (Centre Administratif Mouscronnois), les langues se délient de plus en plus et les bruits circulent de plus en plus dans la Cité des Hurlus. Reste à savoir si ces rumeurs sont fondées ou si elles contiennent une part de vérité. Auquel cas, les protagonistes de cette Histoire se doivent d’éclaircir la situation.

Il est des raisons que la raison ignore

En quelques mots, une personne « bien informée » au sein du cdH local remettrait sa vie familiale en question… avec la « star politique » … nationale. Le destin tragique de notre dernier bourgmestre pourrait-il accélérer la venue du ténor Ardennais chez nous ?

Toujours est-il que si tel est bien le cas, les deux principaux personnages de ce rapprochement éviteraient de montrer de tangibles signes d’affection en public, à l’instar de Julie Gayet et de François Hollande à une certaine époque. Une telle Histoire serait-elle profitable à la Ville de Mouscron ?

Rappelons encore une fois que l’arrivée de Rudy DEMOTTE chez nos voisins Tournaisiens n’a pas eu l’effet escompté pour celui qui n’est pas plus Tournaisien que vous ou moi.

Mais dans le cas présent la situation est bien différente. Il s’agirait d’une histoire de… cœur qui réunirait deux tourtereaux dans une même ville et non pas pour la réalisation de calculs électoraux savamment orchestrée.

Si cela devait se produire, quelles seraient les réactions de ceux ou celles, qui aujourd’hui, rêvent de ceindre le pouvoir à Mouscron ?

On sait qu’à l’heure actuelle c’est l’élu(e) qui a obtenu le plus de voix de préférence sur la « liste de la majorité » qui est appelé(e) à devenir bourgmestre.

Le parachuté Benoît LUTGEN parviendrait-il à obtenir plus de voix que Brigitte AUBERT, la gentille Mouscronnoise d’adoption, ou l’Echevine Ann CLOET, qui toutes deux se disputeront les voix lors des prochaines communales. Mathilde VANDORPE, de plus en plus présente sur le terrain mouscronnois serait peut-être un outsider inattendu.

Reste le cas d’une Echevine citée dans un post précédent et qui avait sans doute des vues sur le mayorat : Marie-Hélène VANELSTRAETE de Luingne qui vient de perdre son mentor. Lui découvrirons-nous en 2018 d’autres nouveaux appuis ?

Mais si Brigitte AUBERT, l’actuelle Bourgmestre déclare dans le Nord-Eclair : « J’ai entendu aussi cette rumeur par des citoyens. J’en ris personnellement. Je ne vois absolument pas LUTGEN abandonner Bastogne et ses Ardennes » … Il y a un autre élément qu’on ne peut passer sous silence et dont il faudrait tenir compte : L’entente entre les frères Bastognards « Benoît et Jean-Pierre » est loin d’être au beau fixe. 

Jean-Pierre LUTGEN à la tête d’« ICE-WATCH » depuis une décennie envisagerait de prendre du recul vis-à-vis de sa société en orientant sa carrière vers la… politique. Il n’hésite d’ailleurs pas à déclarer « J’ai de l'ambition pour Bastogne... qui est en déclin ! ». Une phrase qui ne doit évidemment pas faire très plaisir à Benoît aux commandes de cette ville.

Guy LUTGEN, Sénateur, Secrétaire d’état, Ministre wallon, mais aussi Bourgmestre de Bastogne de 1976 à 2000, aujourd’hui en retraite, est le papa de Benoît et Jean-Pierre. Il ne manquera certainement pas d'éclairer ses deux fistons sur leurs projets respectifs. 

Après l'échec partiel du putsch Humaniste du 19 juin 2017 dans la région Wallonie/Bruxelles, il n'est pas ridicule d'imaginer Benoît LUTGEN se refaire une santé électorale, prendre un nouveau souffle, retrouver une vigueur de jeune premier et en même temps redorer le blason de la Cité des Hurlus auprès des instances dirigeantes de notre Région. 

Réponses à toutes ces interrogations dans les prochaines heures ? 

Cor rationes tenet quas Ratio nescit … 

Qui vivra verra … en sachant que la vérité d’aujourd’hui n’est pas toujours celle de demain.

20:12 Écrit par Vercruysse Dominique - Mouscron - Ambition2000 - A.D.M dans Actualités mouscronnoises | Lien permanent | Commentaires (1) |  Facebook |

Commentaires

Excellente analyse Dominique, je me pose également des questions, j’approfondirai plus tard quand à la venue de Monsieur Lutgen dans la citée des Hurlus. Bien à toi

Écrit par : Thierry Carreyn | 23/09/2017

Écrire un commentaire

NB : Les commentaires de ce blog sont modérés.