14/02/2018

Jésus travaillerait-il au journal local ?

pintades, poules, mouscron sud presse" Les Noces de Cana " est un récit tiré du Nouveau Testament où il est raconté que Jésus a changé l'eau en vin. Présent uniquement dans l'Évangile selon St Jean (au chapitre II), c'est le premier des « signes » de Jésus, accompli au bénéfice de ses disciples « qui crurent en lui » (Jn 2:11). ». Il semblerait que ce fut le premier miracle de Jésus.

Aujourd’hui on comprend mieux pourquoi les 12 apôtres le suivaient partout...

Hier, veille de la St Valentin, je suis interpellé par un article de Sud Presse paru sous le titre « Mouscron : la ville à la poursuite des poules ».

Comme j’ai de temps en temps l’esprit mal tourné, j’ai de suite pensé aux poules de notre Bourgmestre qui s’étaient faites la malle de leur basse-cour jouxtant l’hôpital ! Mais non, en son temps, Madame Aubert s'était seulement débarrassée de ses oies.

Mais non, j’étais complètement à côté de la plaque. Ce n’était dans ce cas-ci que les membres de la Cellule Environnement qui, emmenés par Christophe DENEVE leur responsable, avaient participé à une « chasse aux poules et aux coqs ».

Même si Pâques n’est plus très loin, il ne s’agissait pas ici de partir à une chasse aux œufs mais bien de tenter d’attraper dans la mesure du possible un maximum de coqs ; même si, d’après l’article, des poules se sont fait prendre dans les filets des chasseurs.

Il faut en effet savoir que les coqs du parc communal se prennent pour des Roméo et dès l’aube ils chantent pour leurs belles Juliette, ce qui n’est pas du goût des riverains qui dès l’aube sont réveillés par les refrains de ces gallinacés.

pintades, poulesMais là où ça devient cocasse, c’est que suivant les infos du journaliste, ces poules et coqs attrapés sont devenus des… pintades. (Voir article ci-contre).

Si la vidéo publiée peut prêter à rire (pour certains) le côté lugubre de l’article n’est pas absent non plus et je cite « Pendant la période où les poussins naissent, la population s’agrandit fortement », explique le responsable de l’Environnement. Et en continuant l’article « Si les rats dévorent pas mal de nouveaux nés, la majorité des rejetons deviennent des adultes et le nombre de poules augmente de façon exponentielle ». Moi je dis bon appétit ! Beurkkkkk !

Si la Ville de Mouscron est précurseur dans ses poules/poubelles on ne peut dans ce cas-ci que constater que les Mouscronnois possèdent les poules les plus intelligentes du pays car celles-ci se donneraient rendez-vous pour prendre leurs repas dans notre Parc Communal. Je cite le journaliste : « Même les poules et coqs des autres parcs viennent ici. Ils sont attirés par la nourriture que les passants laissent. ».

Dire que toute cette histoire est surréaliste serait un euphémisme !

Pour ma part, c’est décidé. J’organise un repas ce week-end et je vais faire appel au journaliste de Sud Presse pour qu’il me change mes poules et mes coqs en… pintades !

Certains chuchotent du côté du C.A.M (nouvelle appellation de notre hôtel de Ville) qu'ébahie, devant l’article du journal local, Marie-Hélène VANELSTRAETE, l’Echevine des Travaux, fera également appel à ce journaliste pour transformer les nombreux nids-de-poule disséminés aux quatre coins de notre ville en parterres de jonquilles. Vive le Printemps !

Sur ce, bonne fête de St Valentin à toutes et à tous !

15:30 Écrit par Vercruysse Dominique - Mouscron - Ambition2000 - A.D.M dans Actualité, Actualités mouscronnoises | Lien permanent | Commentaires (2) |  Facebook |

Commentaires

chasser des poules et des coqs et montrer des pintades.... c est un superbe tour de magie.... mais les autorités communales ont certainement plus d un tour dans son sac .... Répétition du spectacle électoral ????

Écrit par : Chris | 14/02/2018

Décidément ce C.P ( cours préparatoire en France , ou complètement perdu selon moi) me fera toujours rire.
J'espère toutefois que les cancres qui usent leur culottes courtes sur les bancs de l'école ne le prendront pas pour modèle et ne décideront pas de devenir les futurs journalistes qui nous des-informerons.
En fin, c'est bien connu : on a les journalistes qu'on mérite à gouvernance médiocre, information médiocre... qui nourrit le petit peuple avide de sensationnel.
Heureusement que Mouscron à encore en son sein des esprits éclairés qui essaient de dérouiller ce fil d'Ariane.

Écrit par : Michel | 14/02/2018

Écrire un commentaire

NB : Les commentaires de ce blog sont modérés.