27/10/2009

Les fouilles au MIM

DUPONT_RESTAURATION4SAISONS

A force de gratter, on en viendra à bout …

Les découvertes sur le site des fouilles au MIM ne semblent pas ressortir du « politiquement correct » !

Après les cadeaux faits à Floramarket (voir mes différentes interventions sur le blog concernant le MIM), c’est maintenant au tour de Dupont Restauration a qui il est reproché d’avoir bénéficié d’avantages non négligeables…

Entre autre, un loyer -très avantageux- (605 €) dans le cadre de l’occupation du restaurant…

Ainsi, lors du Conseil communal de ce lundi, mon collègue Marc Castel est intervenu sur un litige opposant en appel la Ville de Mouscron à la société HANSSENS :

 « Dans ce dossier, je me suis intéressé aux raisons pour lesquelles la Ville a perdu le procès en appel. Je tiens à signaler que lors de ma visite au secrétariat communal, le dossier était incomplet. Il a fallu que j’insiste lourdement auprès de Monsieur le Secrétaire communal afin de pouvoir accéder aux jugements et aux autres pièces de ce dossier. Le secrétaire m’a même suggéré de me les procurer en m’adressant directement à la partie adverse. Bel exemple d’estompement de la norme ! 

Je comprends désormais mieux cette réticence. En effet, si la Ville a perdu ce procès, c’est parce que l’attribution du marché s’apparente à une manœuvre – pour ne pas employer le terme magouille - visant à permettre à la firme Dupont d’obtenir le marché avec seulement 5 points de plus que le second. »

Après avoir développé son point de vue (que je soutiens), il conclut par :

« La ville justifie l’attribution du marché à la société Dupont pour les raisons suivantes :

-           le choix d’acheter à l’Intercommunale IEG deux cellules au MIM pour y aménager, à ses frais, une cuisine centrale ;

-           le choix de vouloir s’installer définitivement à Mouscron ;

-           le choix d’affirmer sa présence dans la région et d’envisager l’obtention d’autres marchés publics ou privés 

 

C’était le raisonnement de votre prédécesseur, obnubilé par le fait de remplir le MIM et en perpétuelle recherche de sponsors pour le ballon rond mais je ne comprends pas l’attitude de Mme Delannois de faire payer plus cher les parents pour 2 cellules au MIM qui à ce jour ne sont toujours pas achetées. La société aurait-elle aussi bénéficié d’avantages pour ces cellules ? En tout cas, elle paie pour la location de son restaurant moins cher que le loyer d’une maison normale.»

Si vous désirez recevoir l’intégralité de l’intervention, afin de connaître les tenants et les aboutissants, n’hésitez pas à me la demander !

19:59 Écrit par Vercruysse Dominique - Mouscron - Ambition2000 - A.D.M dans M.I.M | Lien permanent | Commentaires (5) |  Facebook |

16/10/2009

Cela sent le roussi au MIM…

A force d’arpenter les réalités du terrain, je me pose de plus en plus de questions quant à la gestion de l’IEG…

Certes, j’y siège en qualité d’administrateur (mandat concédé à l’opposition) mais ma tâche se confond avec celle d’un poète prié de vider l’Océan Indien à la petite cuillère!

Mon blog est un condensé d’« étonnements » : «plus de sous en caisse» alors qu'en son temps, DETREM considérait l’Intercommunale comme « son coffre-fort », « créances croisées sur l’Excel », gérées par un ancien administrateur reconverti en grand argentier…

Aujourd’hui, NORD ECLAIR revient sur la situation désespérée de la MAISON DE L’ESTURGEON, dossier récurrent et nouvel objet de discrédit pour nos institutions, même à l’étranger…

A en croire le Président de l’IEG, il n’aurait pas souvenance d’avoir vu ce dossier passer au Conseil (tout comme celui de…FLORAMARKET...).  

Dans une perspective de clarification, je ne manquerai pas d’inviter le Secrétariat général de l’Intercommunale à ressortir les PV des assemblées où il fut débattu de ces nouvelles arrivées !

Quoiqu’il en soit, à défaut de consensus sur l’organisation d’une « commission d’enquête communale sur le MIM » (loyers de complaisance, désaveu de la puissance publique, occupation illicite, dénaturation de la fonction de marché de gros, planques administratives,…), je ne saurais trop convier le « citoyen-…bailleur de fonds » à exprimer ses remarques sur un sujet qui tombe assurément bien mal à propos à l’heure où la Ville réfléchit (encore et toujours) au comment se séparer d'un nombre important de ses collaborateurs !  

Si tout un chacun y va de son insistance, peut-être pourrons-nous, au prochain CA de l’IEG en savoir un peu plus sur la vraie réalité de cet autre nid à problèmes qu’est le MIM ?

Enfin, terminons ce billet quotidien par une « Question pour un champion ».

Nous cherchons un politique hennuyer …

Qui a dit, qui a dit ? 

…«L’Etat saura montrer que la discipline et le souci d’un développement généralisé sont indispensables à la collectivité. Les états d’âme, les réactions de bourgeois apeurés, les protections douillettes n’ont plus leur place … » ?

… «L’objectif de l’IEG reste de remplir le MIM. Ce ne sera pas avec la Maison de l’Esturgeon.  L’initiateur avait 6 mois pour démarrer son activité.  Ce qu’il n’a pas fait. Il nous a fait des reproches et nous a menacés  de partir. Nous ne l’avons pas retenu. Pour nous, le dossier est clos».

Alors, trouvé ?

Comme disait si bien Raymond Souplex, «  Mais c’est bien sûr… »  Il s’agit de… Michel FRANCEUS (Sources : «L’Annonce à Guevara» et conférence de presse de fin septembre 2009).

Ci-dessous, mail envoyé ce jour à 12 heures 02 à Michel FRANCEUS

Monsieur le Président,
 
Dans le Nord-Eclair de ce jour, un article est consacré à La Maison de l'Esturgeon...

Lorsque le journaliste déclare que vous étiez Administrateur lorsque la convention a été signée, vous déclarez, notamment, « Je n'ai aucun souvenir du projet. Les Conseils d'administration sont extrêmement rapides et je ne sais même pas si j'étais présent ».

Je ne reviendrai pas (encore) sur le fond du problème, mais j'aimerais toutefois que vous me précisiez, après vérification, et comme vous l'avez fait avant de me répondre concernant le dossier Floramarket, à savoir si vous étiez oui ou non présent lorsque ce dossier a été évoqué lors d'un Conseil d'administration de l'IEG...
 
Dans l'attente de vous lire, recevez, Monsieur le Président, mes sentiments les meilleurs.

esturgeon

12:20 Écrit par Vercruysse Dominique - Mouscron - Ambition2000 - A.D.M dans M.I.M | Lien permanent | Commentaires (29) |  Facebook |

22/09/2009

Autre foyer d’étonnement, autre lieu…

mim4  Soyons de bon compte : le Collège ne semble pas avoir fait montre d’originalité et de succès en couvrant ce flop de son dernier coup de force social («Opération La Taupe»). 

Comme à l’époque de DETREM, personne ne savait… 

Qui sait, nos gestionnaires seront-ils plus heureux dans leurs réflexions sur un comment interdire l’occupation, souvent gratuite, de bâtiments publics par des promoteurs non démunis de références bancaires (d’où, l’ouverture d’une «Opération Furet» au sein du MIM)? 

Dans un courrier du 03 juillet, adressé aux commerçants du MIM, Ann CLOET, alors présidente de l’IEG, confirmait avoir pris la mesure d’une urgence certaine à restaurer le blason de l’Institution. 

«Aussi, l’Intercommunale a-t-elle confié à Madame SAELENS, directrice du MIM, la mission d’élaborer une stratégie marketing et un plan d’actions visant à attirer de nouvelles enseignes destinées à compléter l’éventail des catégories de produits destinés plus particulièrement au secteur HORECA et aux détaillants du secteur alimentaire.»

Dix semaines plus tard, ne serait-il pas temps que la Directrice dépose, enfin, ses conclusions puisque «contrairement à l’objectif qui avait été fixé l’an dernier, les 72 cellules du MIM ne sont toujours pas entièrement occupées. Leur trouver un locataire ou un acquéreur, à moyen terme, est la priorité du président de l’intercommunale IEG. Et pour une raison bien simple : La mise en œuvre de ce projet, la construction de cette infrastructure a été financée par la collectivité. Il faut donc qu’elle soit rentable et elle devra l’être le plus rapidement possible. Nous devons nous imposer les mêmes obligations que si nous nous trouvions dans le secteur privé ”, insiste Michel Franceus.» (Sud Presse - 15/09)? 

Si le redressement des finances communales ne poursuit que l’évacuation des largesses du passé par des saignées sociales improvisées ou des protections d’avantages particuliers, il est à craindre que Mouscron n’alimente encore un peu plus les chroniques de la presse nationale!

15:05 Écrit par Vercruysse Dominique - Mouscron - Ambition2000 - A.D.M dans M.I.M | Lien permanent | Commentaires (2) |  Facebook |

17/09/2009

Droit de réponse suite à l'article paru dans le journal Nord-Eclair

Franceus_Saelens  Rentabiliser le M.I.M, tel est le souhait de Michel FRANCEUS, le nouveau Président de l’I.E.G.

C’est certainement dans cette optique qu’étaient organisées, au Marché International Mouscronnois,  les « journées portes ouvertes » de ces lundi et mardi. Madame SAELENS, la Directrice du M.I.M aurait même reçu du renfort pour partir à la recherche de nouveaux investisseurs.

N’ayant encore reçu aucune réponse à ma demande d’informations, c’est par le quotidien Nord-Eclair de ce mercredi que j’apprends qu’il reste, aujourd’hui, 16 cellules libres sur un total de 72.  Merci la presse.

Pour les nouveaux occupants, la priorité devrait être donnée à des artisans du secteur agroalimentaire.

Toujours, d’après les propos tenus par Madame SAELENS dans la même édition du Nord-Eclair, « les politiques auraient découragé les candidats lors de ces derniers mois. Ces candidats investisseurs auraient réfléchi parce que le climat n’était pas bon et que ces problèmes politiques auraient fait une mauvaise pub ». Je cite, à nouveau, la Directrice « la tendance devrait s’inverser avec le nouveau Président ».  On ne demande qu’à voir !

Ainsi donc, si le M.I.M n’est pas rempli aujourd’hui ce serait de la faute des politiciens ! Mais où est la « faute » qui aurait été commise par ceux-ci ou par certains ?

Est-ce nous, les politiciens, qui avons créé la zizanie au sein du Cdh ? Est-ce nous qui avons créer cette guerre entre Jean-Pierre Detremmerie et Michel Franceus ? Est-ce nous qui avons pris la décision de rejeter Jean-Pierre Detremmerie du Cdh local ?

Qui refuse de donner les informations souhaitées concernant le M.I.M ? Qui nous donne des informations incomplètes au sujet du M.I.M ? Qui ne veut pas éclaircir le problème des loyers payés par les occupants du M.I.M ? Pourquoi existe-t-il une discrimination entre les différents locataires du M.I.M … N’oublions pas que certains d’entre eux n’ont même pas de loyer à payer puisqu’aucun contrat n’a été signé !?

Si la transparence était de mise comme elle l’avait été promise lors du changement de Président, jamais nous n’aurions dû mettre « en avant » les obstacles rencontrés lors de notre souhait de recevoir des infos tant auprès de l’I.EG qu’auprès du M.I.M !

Alors, je dis STOP ! Arrêtez de mettre sur le dos des politiciens le fait que le M.I.M ne soit pas rempli aujourd’hui et ce, même si l’actualité politique fut assez agitée cette année !

Comme précisé dans ce même article Madame Saelens, vous êtes à la tête du M.I.M depuis novembre 2007, il vous est donc aisé, après bientôt deux ans de « recrutement », de nous préciser combien de candidats vous avez amenés sur le site du M.I.M depuis votre entrée en fonction !

Courrier transmis par mail à : Christine SAELENS, Directrice du MIM, Michel FRANCEUS, Président de l'IEG ainsi qu'à Dominique Anne FALYS secrétaire générale de l'IEG

13:05 Écrit par Vercruysse Dominique - Mouscron - Ambition2000 - A.D.M dans M.I.M | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook |

14/09/2009

L'Europe dans votre assiette

Le Marché International Mouscronnois vous ouvre, à nouveau,  ses portes.

 Mieux qu’un long discours, ces quelques images prises lors de l’inauguration officielle reflètent l’ambiance de cette agréable première journée.

Ces « Journées de qualité et du goût » réservées aux professionnels de l’Horeca, offrent à ces derniers l’opportunité de déguster des produits d’ici et d’ailleurs …

Les bons vins côtoyaient les excellents jambons, fromages, préparations diverses des plus raffinées, fruits et légumes.  Les exposants avaient bien souvent fait preuve d’originalité et l’ambiance régnant autour des stands laisse augurer de très bonnes affaires.

Les élèves  et les professeurs de l’ICET (l’Institut Communal Secondaire de Mouscron) ont, également, apporté leur savoir-faire dans la confection de plats chauds servis aux visiteurs.

C’est connu, les absents ont toujours tort… N’hésitez dès lors pas à venir visiter et déguster, ce mardi encore, les excellents produits présentés par les commerçants du M.I.M.

L’Europe dans votre assiette, c’est encore demain de 10 à 17 heures.

MIM2 MIM1 

MIM4 MIM3

17:15 Écrit par Vercruysse Dominique - Mouscron - Ambition2000 - A.D.M dans M.I.M | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook |

08/09/2009

Suite et pas fin au M.I.M

Courrier transmis à Michel Franceus le 4 septembre 2009

Monsieur le Président,

Concerne : Vos références - MF/sdw/25331 - Dossier traité par C.Saelens

Je tiens, tout d'abord, à vous remercier pour les réponses apportées à mon courrier du 28 août dernier.

Cependant, quelques réponses méritent éclaircissements et c’est la raison pour laquelle je me permets de vous solliciter à nouveau.

En effet, vous notez que des cellules sont mises à la disposition des commerçants afin de stocker leurs marchandises en transit.

Le terme « transit » est-il bien adapté en ce qui concerne les marchandises de Floramarket entreposées avant d'être exposées en magasin ?  J’aimerais savoir, en terme de « transit », quelle est la durée autorisée pour l’entreposage ?

Si, dans votre réponse, vous précisez votre présence à la réunion du C.A. de l’I.E.G. du 25 septembre 2008 – réunion durant laquelle vous avez discuté et autorisé la mise à disposition gratuite de 12 cellules du MIM (les cellules D37 à D48) au profit de la SA Floract (Floramarket) –  je vous avais demandé de me fournir le rapport de cette réunion afin de voir qui, des membres présents à cette réunion, avait accepté cette décision.  Ce rapport n’était pas joint à votre courrier ; je me permets donc de réitérer ma demande.  

En ce qui concerne la Société VITAFISH, vous me dites qu’elle « a payé un loyer de 750 € par mois HTVA lors de l’occupation de 3 cellules ».  Je suppose que cette Société a bel et bien  payé l'entièreté de ses loyers.

Dans l'attente de vous lire, recevez, Monsieur le Président, mes sentiments les plus dévoués.

10:06 Écrit par Vercruysse Dominique - Mouscron - Ambition2000 - A.D.M dans M.I.M | Lien permanent | Commentaires (1) |  Facebook |

07/09/2009

La Maison de l'Esturgeon

wyns Dans un précédent post, j'avais annoncé que Monsieur WYNS, de La Maison de l'Esturgeon avait lancé, via son Avocat Maître Rivière, et à l'encontre de l'I.E.G, une citation à comparaître dans le cadre de l’implantation de sa société sur le site du M.I.M.

Cette affaire devait être traitée chez le Juge de Paix ce jour à 14 heures 30.

Et, comme il fallait s'y attendre, l'avocat de l'I.E.G a demandé de reporter l'affaire à un mois, c'est-à-dire au 12 octobre, pour lui permettre d'étudier le dossier.

Un accord entre les parties interviendra-t-il entre-temps ? C'est tout ce qu'espère Monsieur Wyns...

Pour suivre ce dossier, un article lui est consacré dans la Dernière-Heure de ce samedi...

Un article lui a également été consacré le 15 juillet dans Le Courrier...

Pour vérifier les coordonnées de M. WYNS, tapez son n° d'entreprise 0894 012 475 sur ce site

16:48 Écrit par Vercruysse Dominique - Mouscron - Ambition2000 - A.D.M dans M.I.M | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook |

01/09/2009

La Maison de l'Esturgeon...

esturgeonMonsieur Paul WYNS (Maison de l'Esturgeon) a lancé, via son Avocat Maître Rivière, et à l’encontre de l’I.E.G., une citation à comparaître dans le cadre de l’implantation de sa société sur le site du M.I.M.

Cette affaire devrait être traitée chez le Juge de Paix (rue de la station à Mouscron) ce lundi 7 septembre à 14 h 30’.  Mais tous les dossiers repris à l’agenda du 7 septembre étant fixés à 14 h 30’, celui de Monsieur Wyns pourrait donc l’être à 14 h 30 tout comme  à 15 h, ou 16 h voire même 19 h.

Cependant, il existe très peu de chances pour que le dit dossier soit plaidé ce jour là ; en effet, l’I.E.G aura certainement un conseil, et il est plus que probable que, à la demande de ce conseil,  l’affaire soit renvoyée au rôle ou qu’un calendrier de procédure soit demandé ou déposé.  Tout dépendra, évidemment, des parties concernées … veulent-elles voir le dossier clôturé au plus vite ou pas ?

11:35 Écrit par Vercruysse Dominique - Mouscron - Ambition2000 - A.D.M dans M.I.M | Lien permanent | Commentaires (1) |  Facebook |

28/08/2009

Suite de la saga « quoi de neuf au MIM ? »

Suite à la réunion de l'IEG, il me semblait intéressant de faire parvenir  un courrier (voir ci-dessous) au Président de l'IEG ainsi qu'à son Directeur Général afin d’obtenir  des informations supplémentaires

Monsieur le Président,

Monsieur le Directeur Général,

Pour faire suite à la réunion de l’I.E.G qui s’est tenue ce jeudi 27 août j’aimerais recevoir des réponses aux questions suivantes :

1.      Depuis quelle date les A.M.P occupent-elles des cellules au M.I.M ?

2.      Depuis quelle date les A.M.P occupent-elles les cellules 25 et 26 ?

3.      Lors de la réunion, vous avez confirmé qu’aucun contrat de location n’existe entre les A.M.P et l’I .E.G et, bien entendu, qu’aucun loyer n’est versé. Avez-vous entrepris les démarches nécessaires afin de régulariser la situation ?

4.      D’après les informations que vous nous avez fournies, il semble que le parking sis à l’arrière des cellules fasse partie du loyer imposé à la société Floract. Comme vous semblez ignorer que la société Floract occupe, également, deux cellules supplémentaires non reprises dans leur loyer actuel, comptez-vous revoir le montant de leur loyer ?

5.      Une décision du Conseil d’Administration de l’IEG, datant du 25 septembre 2008, a autorisé la mise à disposition gratuite de 12 cellules du MIM (les cellules D37 à D48) au profit de la SA Floract (Floramarket ) alors en constitution !!! Pouvez-vous me transmette le rapport de cette réunion afin de voir qui, des membres présents à cette réunion, avait accepté cette décision ?

6.      Quelles sont vos sources vous permettant d’affirmer que la SPRL La Maison de l’Esturgeon n’existe pas et que le n° de TVA de Monsieur WYNS est faux comme vous l’avez déclaré lors de la réunion du 27 août 2009 ? 

7.      Qui paie, actuellement, l’électricité des cellules 25-26 et 27 du M.I.M ?

8.      La société VITAFISH a-t-elle payé les loyers lors de l’occupation de ses cellules ?

Dans l’attente de vous lire, recevez, Monsieur le Président, Monsieur le Directeur Général, mes sentiments les meilleurs.

09:16 Écrit par Vercruysse Dominique - Mouscron - Ambition2000 - A.D.M dans M.I.M | Lien permanent | Commentaires (1) |  Facebook |

27/08/2009

L'I.E.G nage dans le flou avec le M.I.M

floractfloract2 

Plusieurs points étaient à l’ordre du jour de la réunion de l’I.E.G qui se tenait ce matin, dont entre autres, le dossier de la mise à disposition de 12 cellules au profit de la SA Floract (Floramarket).

J’ai interpellé, à ce sujet, le nouveau président de l’I.E.G, Michel Franceus, afin de lui demander si le vaste parking mis à disposition de cette société (voir photos) AINSI que les 2 cellules ( 53 et 54 )  où du matériel « Floramarket » est entreposé, font partie de ce loyer. 

Il s’avère que le parking n’est pas compris dans le prix du loyer et, chose plus étonnante, (sic) personne n’est au courant des 2 cellules 53 et 54 occupées par cette société.

Une réponse m’a été promise en ce qui concerne ce dernier point.

Mon ami Marc Castel a  fait part de son étonnement quant à une décision du conseil d’administration de l’IEG du 25 septembre 2008, décision qui  avait permis la mise à disposition gratuite de 12 cellules du MIM (les cellules D37 à D48) au profit de la SA Floract (Floramarket ) alors en constitution!!!

J’ai demandé pour qu’on me transmette le rapport de réunion afin de voir qui, des membres présents à cette réunion, avait accepté cette décision…

En résumé, Floract loue ses bâtiments pour 1,60 € le m². Mais si l'on compte le parking et les cellules, le loyer avoisine très certainement 1 € maximum le m² ! Qui dit mieux ?

Devant de telles « zones d’ombre », mon vote fut évidemment négatif sur ce point !

amp1amp2

J’en ai également profité pour évoquer la présence des A.M.P (Agence et Messagerie de la Presse) (voir photos) au MIM dans les cellules 25 et 26… d'autant plus que mes demandes par mails envoyées les 14 jullet et un rappel le 7 août concernant ce sujet sont restées lettres mortes !

Il s’avère, là aussi, qu’aucun contrat n’existe entre l’I.E.G et les A.M.P… !!! Un courrier sera par conséquent (re)transmis aux responsables de l’IEG afin de leur demander la date précise de la première occupation par cette société.

11:54 Écrit par Vercruysse Dominique - Mouscron - Ambition2000 - A.D.M dans M.I.M | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook |

15/07/2009

L'esturgeon entre deux eaux au M.I.M

Wyns_Paul

Courrier transmis ce mardi 15 juillet aux responsables de l'I.E.G.

Un table, une chaise et quelques papiers, c'est tout l'univers de Monsieur WYNS au M.I.M.

Brel disait BREL disait : "Je vous souhaite plein de rêves et l'envie furieuse d'en réussir quelques-uns". C'est tout le bien que je souhaite à Monsieur WYNS.

Monsieur le Directeur Général,
Madame la Présidente,
Madame la Vice-Présidente,
Monsieur le futur Président,

Je me permets de vous demander quelques précisions concernant l'implantation – au M.I.M. – de Monsieur Paul WYNS de la société « La Maison de l'Esturgeon ».

Actuellement au chômage, Monsieur WYNS souhaite ouvrir, au M.I.M, une société qui lui permettrait de "travailler" l'Esturgeon (découpe, fumage,...) Aujourd'hui, son projet est unique en Europe !  Et c’est avec plaisir que je vous rappelle historique de ce projet repris d'ailleurs sur le site Internet du M.I.M :

La Maison de l'Esturgeon est née de la volonté de Paul Wijns, un passionné spécialisé dans l'élevage, la transformation et la préparation de la chair d'esturgeon.

En réponse, notamment, aux quotas de pêche instaurés par la Communauté européenne, Paul Wijns a tout misé sur l'aquaculture et s'est spécialisé dans l'élevage industriel. Il s'est d'ailleurs formé en Gironde, région réputée pour sa connaissance de l'esturgeon.

Il faut dire que l'esturgeon, plus connu pour son caviar que pour sa chair ferme, a pendant longtemps été considéré comme un produit de luxe, consommé à toutes les sauces.

Le but de Paul Wijns est, dès lors, de remettre ce poisson d'eau douce au goût du jour (frais, séché ou fumé), pour le proposer autant aux particuliers qu'au secteur Horeca et aux collectivités.

Pour ce faire, il a loué - depuis début janvier - la cellule 27 avec promesse orale de pouvoir occuper, par la suite, les cellules voisines (25 et 26) afin d’étendre ses activités.

Aujourd'hui, plus de 6 mois après son arrivée, rien n'a bougé dans "son dossier" et sa cellule n'est toujours pas ouverte...

Un courrier vous a été transmis par Maître RIVIERE, en date du 14 février, vous faisant part des divers problèmes rencontrés par Monsieur WYNS; je ne vais donc pas revenir sur les différents points repris dans ce courrier. Mais, à ce jour, aucune suite n'a été réservée aux griefs formulés par l'avocat de Monsieur WYNS !

Par ailleurs, les cellules 25 et 26 "espérées" par Monsieur WYNS - lui permettant l’extension de son activité - semblent avoir trouvé preneur au nom des A.M.P... Pourriez-vous, dès lors, me transmettre une copie du contrat ou de la convention liant les A.M.P à l'I.E.G ?

Même si certaines "choses" semblent bouger (fermeture des portes donnant accès à la cellule 26, enlèvement des cuves de 10.000 litres - il y a une quinzaine de jours) Monsieur WYNS - qui espère ouvrir sa cellule pour le 1er septembre - me demande si son espoir rencontrera ses souhaits !

A ce jour, Monsieur WYNS n'a toujours pas accès à sa cellule par la façade car aucune porte ne le lui permet. On lui a proposé d'en faire poser une par ses soins moyennant déduction de 6 mois de loyer.  Malheureusement, Monsieur WYNS ne peut se permettre ce genre de dépense supplémentaire étant donné ses faibles revenus; d'autant plus que si sa cellule n'est pas en activité, une taxe sur l'entretien des moyens d'évacuation des eaux usées et sur les immondices et résidus ménagers lui a été transmise le 9 avril !

J'ose espérer qu'une solution soit trouvée le plus rapidement possible afin de permettre à Monsieur WYNS d'excercer son activité au M.I.M. (Pour le MIM, avoir une telle société implantée sur son site est un plus.  N’est-ce pas pour ce genre d’activités que le MIM existe ?) mais, également, que Monsieur WYNS ne « paie pas les frais » d’avoir reçu une invitation de s’implanter au M.I.M., invitation reçue de la part de l’ancien Président !  En effet, je relève un élément non négligeable : il y a entre 5 et 10 créations d'emplois à la clé !

Monsieur WYNS se demande d'ailleurs s'il aurait-dû s'immoler sur la Grand-Place pour disposer d'un privilège à servir de l'esturgeon fumé à l'intérieur du canton administratif de Mouscron...

Dans l'attente de vous lire, recevez Mesdames, Messsieurs, mes sentiments les plus dévoués.

07:44 Écrit par Vercruysse Dominique - Mouscron - Ambition2000 - A.D.M dans M.I.M | Lien permanent | Commentaires (1) |  Facebook |

09/07/2009

Communication nulle ou coupée à l'IEG ?

LogoIEG

Suite à mon article sur ce bog, le journal Le Courrier de ce 9 juillet consacre un article au courrier transmis par les commerçants du MIM à l'IEG...  avec comme titre en première page " MIM : lettre aux penseurs de l'IEG..."

Thomas Turillon, qui a rédigé l'article y relate dans cette même édition que la " communication est cadenassée à l'IEG "

Il précise : Au sein de l'IEG, il faut désormais faire attention à ce que l'on dit et écrit. En effet, nous nous sommes procurés une note qui vient d'être diffusée en interne par le directeur général et cite la note A l'avenir, il est interdit aux membres du personnel de l'Intercommunale IEG de divulger les informations concernant des dossiers qu'ils traitent personnellement ou pas aux journalistes. Il y a lieu d'orienter le journaliste vers la présidente ou la direction générale.

Dans des cas exceptionnels et de toute façon après avoir reçu un accord écrit de la part de la présidente, l'agent pourra répondre aux questions des journalistes et ce dans un cadre bien précis. Conclusion du journaliste : Ambiance.

Faut-il être étonné de cette manière d'agir des "penseurs" de l'IEG ? Non !

N'ai-je pas attendu le 17 juin pour avoir une réponse à un courrier transmis le 1er avril ?! Combien de mois avons-nous attendu pour recevoir la liste avec les sommes allouées en 2007 et en 2008 comme sponsoring par l'IEG ?

La note diffusée récemment et arrivée malencontreusement (sic) chez le journaliste devra quand même être bientôt modifiée lors du changement de président(e)... :)

C'est ça la démocratie ? On pourrait plutôt parler de démocrature !

Dans la Dernière-Heure de ce 10 juillet, Cédric KETELAIR y va également de son commentaire en précisant qu'il croit rêver en ayant pris connasance de cette circulaire... Il poursuit en précisant Nous en prenons note en regrettant de ne plus avoir les explications éclairées de ces vrais professionnels. Nous espérons aussi que cette directive concernera l’ensemble de la presse et qu’il ne s’agit pas d’une sanction envers ceux qui ont le courage de critiquer certaines décisions. La démocratie imaginée pour l’ère post-Detrem semble avoir pris du plomb dans l’aile !

14:16 Écrit par Vercruysse Dominique - Mouscron - Ambition2000 - A.D.M dans M.I.M | Lien permanent | Commentaires (1) |  Facebook |

08/07/2009

Quoi de neuf au M.I.M ?

Tout va bien, pourrais-je dire, pour les commerçants occupant les différentes cellules du M.I.M et ce, depuis l’arrivée de Floramarket sur le site…

Tout va tellement bien qu’un courrier vient d’être transmis en date du 25 juin, par ces mêmes commerçants, à certains administrateurs de l’I.E.G et présidents des partis politiques,… afin de leur faire part de leur satisfaction quant à l’arrivée de Floramarket mettant, ainsi, en avant les points positifs depuis que cette enseigne a rejoint les leurs.

Mais que cache donc ce courrier ?

·         Il faut savoir qu’en date du 19 juin, Monsieur Philippe VANDENBROUCKE, directeur de l’I.E.G, me confirmait, suite à mes différentes interventions dans le but de recevoir le contrat liant l’I.E.G à Floramarket, que la convention d’occupation des 12 cellules n’a toujours pas été signée et est toujours en cours de discussion.Il y a lieu de signaler que cette formule d’occupation du MIM est temporaire et de toute façon limitée à deux ans maximum. 

·         Il ne faut pas oublier que l’ancien bourgmestre et ancien président de l’I.E.G, Jean-Pierre DETREMMERIE, est le président des commerçants du M.I.M. 

·         D’ici quelques semaines, Michel FRANCEUS revêtira l’habit de président de l’I.E.G… 

·         SI Floramarket bénéficie d’une location avantageuse, financièrement, celle-ci ne semble guère perturber les autres occupants du M.I.M (voir la teneur de leur courrier ci-dessous) 

·         Jean-Pierre DETREMMERIE a toujours dit que Michel FRANCEUS, actuel échevin de la culture, était à la base de son éviction du Cdh. Ce n’est plus un secret pour personne qu’entre ces deux personnes le torchon brûle. 

·         Depuis sa récente démission de la présidence de l'ASBL Futur Aux Sports, Jean-Pierre DETREMMERIE occupe encore la présidence des commerçants du M.I.M, ce qui ne doit pas plaire au futur président de l’I.E.G.  

Je me pose dès lors la question de savoir si Floramarket ne paiera pas les « pots cassés » des problèmes entre DETREMMERIE et FRANCEUS.  Une autre question me vient, également, à l’esprit : un « arrangement potable » serait-il trouvé si Jean-Pierre DETREMMERIE démissionnait, également, de son poste de président des commerçants du MIM ? 

Le courrier transmis par les commerçants du M.I.M semble donc être un signal d’alerte vis-à-vis de Michel FRANCEUS qui ne fera pas de cadeau aux « copains » de Detrem. C’est donc bien légitimement que ces mêmes commerçants ne souhaitent nullement être pris en otage dans cette guéguerre de personnes puisque la situation est temporaire, que les cellules étaient inoccupées depuis belle lurette et, qu’ensuite, ça fait ENFIN « vivre » le M.I.M !

lettre_MIM

09:57 Écrit par Vercruysse Dominique - Mouscron - Ambition2000 - A.D.M dans M.I.M | Lien permanent | Commentaires (2) |  Facebook |